• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 15 mai 2011

Archive pour le 15 mai 2011

Justice League : la justice à tout prix

Dimanche 15 mai 2011

Depuis la relance par Brad Meltzer suite aux évènements d’Infinite Crisis, la Ligue de Justice a pas mal perdu de sa superbe. Titre incontournable lorsque Grant Morrison ou Mark Waid étaient aux commandes à la fin des années 90, cette série a connu un déclin inexorable au point que les stars du bouquin ne sont plus Superman, Batman ou Wonder Woman mais Red Arrow, Vixen, Firestorm, Red Tornado et autres personnages secondaires. Autant dire que l’arrivée de James Robinson, scénariste à succès sur Starman, était vivement attendue. Là, encore une fois, la Justice League va s’avérer décevante.

jlacryforjusticecoverfinal.jpg

Justice League Cry for Justice est une mini-série en 7 épisodes dont les 4 premiers ont été publiés en France sous le titre La Justice à tout prix. Au scénario, on a James Robinson et au dessin Mario Cascioli, un nouveau-venu dans le monde des comics. Le pitch de départ de Robinson est vraiment sympa. Green Lantern est en désaccord avec ses camarades de la Ligue. En effet depuis quelques temps la Ligue a perdu un certain nombre de membres-clés tels que Martian Manhunter et Batman. Après s’être pris le chou avec la Ligue, Green Lantern décide d’adopter une attitude plus active à l’égard des super-vilains et de carrément les traquer. Accompagnés dans sa quête par Green Arrow, il sera vite rejoint par d’autres héros possédant la même soif de justice.

justiceleaguecryforjustice3dccomics6680548592900.jpg

A la lecture du pitch de Robinson, on est plutôt intrigué par l’approche que va prendre la série. On s’attend donc à beaucoup d’actions mais aussi à des héros à deux doigts de franchir les limites morales qu’un héros s’impose à lui-même. Cependant, l’exécution du scénario va laisser à désirer. Héros légitimant l’usage de la torture, dialogues de série B, aucun combat d’anthologie contre les vilains (Robinson zappe les combats et passe directement aux scènes où les héros sont victorieux et interrogent de façon musclée les vaincus) et scénario mou du genou. Seule consolation, les planches de Mario Cascioli sont très belles.

justice8.jpg

Conclusion : On a vu mieux de la part de Robinson. Sous réserve d’un tome 2 de meilleure qualité, cette série est à éviter.

Foyers des jeunes |
le blog vidéo de Jeff |
Ayasha la doguette sourde |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FAITES PART FETE
| Les jardins de la Régie
| laelpesi