Archive pour juin 2011

X-Men le commencement par Matthew Vaughn

Lundi 13 juin 2011

X-Men est l’une des franchises à avoir relancé les adaptations de super-héros au cinéma. Après 2 volets réalisés par Bryan Singer qui ont à la fois enthousiasmés les critiques, les fans et le grand public, X-Men 3 sortit dans les salles, cette fois-ci réalisé par Brett Rattner. En effet, Bryan Singer étant parti réalisé Superman Returns chez Warner, la Fox décida de ne pas attendre que Singer soit libre et confia les rênes du troisième volet à un autre réalisateur. En découla une chose que l’on ose à peine qualifier de film, mais comme les entrées étaient toujours là, la Fox ne voyait aucune raison de remettre en cause leur politique. Selon les dires du scénariste Zak Penn, c’est le studio qui dictait le scénario, ce qui a donné le gachis que l’on connait. Ce qu’il est amusant de savoir, c’est que Vaughn était à l’époque pressenti pour diriger le film mais qu’il a finalement refusé l’offre. Vaughn a d’ailleurs fortement critiqué Rattner sur la qualité de son X-Men 3. Sur X-Men Origins Wolverine, le gâchis fut du même ordre, le studio ne laissant aucune liberté au réalisateur Gavin Hood.

xmen.jpg

Suite aux échecs critiques des deux précédents films, la Fox a refait appel à Bryan Singer, réalisateur des deux premiers volets, pour réaliser X-Men First Class. Singer devient alors producteur sur ce nouveau film mais ne trouve pas le temps de le réaliser. Il fait alors appel à Matthew Vaughn, réalisateur à succès de Stardust et Kick-Ass.

Le nouveau volet revient sur la formation des X-Men dans les années 60 sur fond de crise des missiles à Cuba. Le film nous éclaire d’ailleurs sur l’amitié entre Xavier et Magnéto et sur leurs différends. Commençons par les défauts du film. Tout d’abord ce film est une adaptation médiocre de la BD dont on ne retrouve pas l’équipe d’origine des X-Men (Cyclope, Jean Grey, Le Fauve, Angel et Iceberg). A la place, les personnages de l’équipe semblent avoir été tirés au sort dans un chapeau. On se retrouve avec Havok, Angel (pas Warren mais une fille), Le Fauve (le seul à sa place), Mystique, Darwin, Le Hurleur du côté des X-Men. Au niveau du Club des Damnés, ils ont jugés de bon gout d’inclure Azazel, mutant/démon rescapé de l’horrible run de Chuck Austen sur la BD. La saga cinématographique s’affranchit donc une fois de plus de toute continuité par rapport aux comics.

xmen2.jpg

Cependant, Vaughn livre peut-être l’un des meilleurs opus des X-Men depuis X-Men 2. Son film mélange le film de super-héros avec l’ambiance et l’esthétique d’un film d’espionnage des années 60. On obtient donc un visuel vraiment riche en référence et très intéressant sur un tel film de genre. Les acteurs sont tous très convaincants, en particulier Michael Fassberger, James McAvoy et Kevin Bacon. L’histoire ne laisse aucun temps mort et le suspense va crescendo au fur et à mesure que la menace nucléaire se précise. Le duo Singer/Vaughn a donc fonctionné à merveille sur ce film, Bryan Singer signe un retour gagnant sur la franchise et sa nouvelle fonction de producteur a empêché les andouilles qui étaient aux commandes des deux précédents films d’intervenir sur celui-là. Très bon point sur les costumes, fidèles à ceux portés par la première équipe de X-Men dans le comic-book.

Très bonne surprise que ce nouveau X-Men. Personnellement, je considérais que la franchise était morte, mais ce film pourrait bien la sauver. Je regrette néanmoins que toute la franchise n’ai pas été entièrement rebooté à zéro pour pouvoir être plus fidèle au comic mais je tatillonne. Ce film est excellent.

Image de prévisualisation YouTube

 

Percy Jackson le graphic novel

Dimanche 12 juin 2011

percy.jpg

Percy Jackson est le personnage principal d’une série de romans écrits par Rick Riourdan et adaptés au cinéma il y a peu de temps par Chris Colombus. Pour être franc, je ne connaissais de Percy Jackson que le film de Chris Colombus avec son gros casting et ses gros effets spéciaux mais dénué d’âme. Bref, typique de la pompe à fric cinématographique américaine. Je tombe donc sur le graphic novel en grandes surfaces. Je me dis  » Bon ben, voilà après le film, le comic book. Encore une daube en puissance !!! ». Avec un a priori défavorable, j’ouvre l’album pour me rendre compte que finalement « Ca a l’air pas mal ! Mieux que le film en tout cas ! ».

thelightningthiefgnpage40.jpg

Dans le comic, Percy est un jeune homme de 12 ans (et pas 17 comme dans le film ou comme indiqué sur la quatrième de couv) qui n’a jamais connu son père et dont la vie va changer le jour où il est attaqué par une furie dans un musée. La mère de Percy décide de le mettre en sécurité dans un camp conformément à la volonté du père biologique du jeune homme. En se rendant au camp, Percy et sa mère sont attaqués par un Minotaure.

« Percy Jackson : Le voleur de foudre » est une adaptation du premier roman de Rick Riourdan. Robert Vendetti s’occupe du scénario, Attila Futaki du dessin et l’excellent Jose Villaruba de la mise en couleur. Cette BD est publiée par 12bis en France et par Disney aux Etats Unis. Pour ceux qui ne connaissent que le film (comme moi), ils pourront se rendre compte que l’histoire du comic est très différente du film, certainement parce que ce graphic novel adapte fidèlement le roman de Rick Riourdan. Personnellement, j’ai préféré le graphic novel qui a une meilleure caractérisation des personnages (les personnages ressemblent plus à de vrais personnes physiquement parlant) et qui est beaucoup moins tape à l’oeil que le film. De plus, c’est joliment dessiné, très fluide à la lecture et c’est tout public. Autant dire que je vais surveiller les prochains albums de près.

Trailer anime Blade

Samedi 11 juin 2011

Dernier anime issu de la collaboration entre Marvel et Madhouse, voici le premier trailer de Blade version nippone. On souhaite quand même que cette adaptation soit plus proche de X-Men au niveau qualité que d’Iron Man.

Image de prévisualisation YouTube

Arrêt d’Uncanny X-Men

Jeudi 9 juin 2011

Suite aux évènements de Schism où Wolverine et Cyclope se disputent sur un certain nombre de points concernant les X-Men, les X-Men vont se scinder façon Civil War. Cette rupture va entrainer l’arrêt d’Uncanny X-Men, titre historique principal dans lequel nos joyeux mutants apparaissaient (au profit d’un nouveau titre très certainement).

1307620950.jpg1307624024.jpg

Batman / Captain America par John Byrne

Mercredi 8 juin 2011

batmancaptainamerica001.jpg

Qui aurait pensé voir Batman et Captain America dans un même crossover (mis à part les lecteurs de DC vs Marvel bien sur). Peu de monde pouvait imaginer ces personnages partager une même aventure. Batman est un héros sombre, agissant la nuit, préférant plutôt agir seul, intimidant et expéditif. Captain America est un personnage plus ouvert, vétéran de la seconde guerre mondiale, décalé avec son époque, fortement associé avec l’équipe des Vengeurs et patriote. Ces deux personnages semblent vraiment différents, pourtant un certain nombre d’éléments rapprochent ces deux héros. Tous les deux ont été crées avant l’entrée des Etats-Unis dans la seconde guerre mondiale, tous les deux n’ont pas de pouvoirs et se sont vus associés avec un partenaire plus jeune (Robin et Bucky). C’est avec tous ces éléments en tête que John Byrne, scénariste et dessinateur à succès dans les années 80, décide de créer cette aventure en 1998 pour DC et Marvel.

savedbybatmanl.jpg

 » Janvier 1945. La seconde guerre mondiale fait rage. Le Projet Gotham excite la convoitise du Joker, tandis que l’armée soupçonne Bruce Wayne, principal mécène du Projet, d’être le complice du criminel. Steve Rogers, alias Captain America, est engagé pour surveiller Wayne/Batman. Mais qui renseigne le Joker et tire les ficelles dans l’ombre ? »

Ce récit de Byrne est intéressant à plus d’un titre. Tout d’abord, le choix de l’époque est plutôt audacieux. Batman/Captain America est en effet le seul crossover à ma connaissance qui se déroule pendant le seconde guerre mondiale. On retrouve avec plaisir les personnages (notamment Bucky, le partenaire de Cap), les looks (Batman avec des oreilles courtes, Jim Gordon un peu enrobé), les attitudes (Batman est souriant !!), les véhicules ou les immeubles de cette époque. On observe avec beaucoup d’intérêt les interactions entre les deux héros mais aussi les relations entre les deux vilains de l’histoire (le Joker va d’ailleurs surprendre le lecteur au cours du récit). Byrne se montrera d’ailleurs très imaginatif en mélangeant les duos de héros (Bucky aux côtés de Batman et Robin aux côtés de Cap) et sur l’épilogue de son histoire digne des meilleurs Elseworlds/What If.

batmancaptainamerica1.jpg

Au final, Byrne sort des sentiers battus avec ce crossover. Intéressant de bout en bout, les fans de l’auteur ou de crossovers apprécieront cette relecture de ces deux mythes.

Savage Dragon la série animée

Dimanche 5 juin 2011

Vidéo de l’intro de la série trouvée au hasard du surf sur internet. Visiblement, cette adaptation de la série de Larsen date d’au moins 10 ans et je n’ai aucune idée de si c’est passé sur une chaine française.

Image de prévisualisation YouTube

 

X-Men : Assaut Mutant

Samedi 4 juin 2011

Avec la sortie de X-Men le commencement au cinéma, il n’est pas étonnant de voir de voir Panini proposer du X-Men en librairie avec la sortie de X-Men Les Origines T2. En revanche, on est un peu plus surpris de trouver du X-Men dans la collection Panini Kids sous le titre Assaut Mutant. Et plus encore de retrouver une composition d’équipe conforme aux premières années de Claremont sur Uncanny. Que peut bien être cet album mystérieux ?

119un10.jpg

En fait, Panini, par cette collection, commence la publication de Uncanny X-Men : First Class, suite officieuse à X-Men : First Class. On retrouve dans cet album les deux premiers épisodes de la série sur les huit publiés par Marvel. Au dessin, on retrouve Roger Cruz fidèle au poste avec ses dessins à mi-chemin entre comics et mangas. Au scénario, Jeff Parker laisse la place à Scott Gray qui signe son premier travail de scénariste Marvel sur cette série.

uncannyfirstclass1.jpg

Scott Gray capture parfaitement les interactions entre les personnages de cette époque tout en proposant une série tout public s’adressant à la fois aux jeunes comme aux moins jeunes, aux néophytes comme aux nostalgiques de cette époque. Les dessins de Roger Cruz, quant eux, reste beaux et frais comme sur la première série X-Men First Class. Je ne raconte pas l’histoire pour ne spoiler, vous laissant le soin de la découvrir par vous-même.

detail.jpg

Cet album est une très bonne surprise. Le prix est, en revanche, une moins bonne surprise (presque 10 euros pour 2 épisodes) et le choix de la collection Panini Kids pourrait ne pas apporter à cet album la visibilité qu’il mériterait, le public enfant s’intéressant aux X-Men étant restreint. Cet article a donc pour but d’élargir le public visé par cet album. Je le conseille malgré un prix que je trouve prohibitif.

Relaunch DC : la suite

Vendredi 3 juin 2011

Plus de précisions sur le relaunch DC après Flashpoint.

Tout d’abord Brian Azzarello et Cliff Chiang seront sur Wonder Woman.

wwv2cv1.jpg

Geoff Johns et Ivan Reis sur Aquaman.

aqmcv1.jpg

Tony Daniel et Philip Tan sur Savage Hawkman. Carter Hall, archéologue spécialisé dans les langages extra-terrestres fait une découverte qui va être la cause d’une contamination de tout New York par un virus extra-terrestre. Carter va donc devoir devenir Hawkman pour y survivre.

svghkmancv1.jpg

Francis Manapul et Brian Bucceleto seront aux commandes de Flash et assureront également ensemble le scénario (ce sera leur première expérience de scénariste). Visiblement, Geoff Johns ne peut pas être partout.

flsv3cv1.jpg

Ethan Van Sciver et Gail Simone seront sur « Fury of Firestorm » avec le dessinateur Yildiray Cinar.Jason Rusch et Ronnie Raymond deviennent pour l’occasion des potes du lycée.

firestormcv1.jpg

JT Krul et Dan Jurgens sur Green Arrow.

gacv1.jpg

Le crime international va trembler avec Justice League International par Dan Jurgen et Aaron Lopresti.

jlifinalcover1.jpg

Mister Terrific, enfin en solo, par Eric Wallace etRoger Robinson .

mrterrcv1.jpg

Captain Atom par JT Krul et Freddie Williams II.

catomcv1.jpg

DC Universe Presents, une anthologie d’histoires différentes. Paul Jenkis et Bernard Chang ouvre le bal avec Deadman.

dcupresents1final400.jpg

Il reste à DC encore une quarantaine de titres à dévoiler. Bien évidemment, tous ces titres ne connaitront pas le même succès et seuls quelques uns seront des hits. Espérons que DC n’a pas vu trop gros avec 52 relaunchs.

Test « Which X-Men mutant are you ? »

Vendredi 3 juin 2011

Je suis tombé dessus par hasard en surfant. Pas trop mal fichu ce test, ça m’a fait marrer et le résultat a été, disons, inattendu. Rendez-vous au lien suivant en cliquant ici.

Wanted : les vilains à l’honneur

Jeudi 2 juin 2011

Wanted est une mini-série en 6 épisodes écrite par Mark Millar et dessinée par JG Jones publiée aux USA chez Top Cow et chez Delcourt en France. A l’origine, Millar avait proposé son scénario à DC et l’histoire devait mettre en vedette la Société secrète des super-vilains. DC refuse de publier l’histoire contraignant Millar à la publier en indépendant chez Top Cow.

Wanted : les vilains à l'honneur dans culte 390pxwanted

Dans Wanted, on suit les aventures de Wesley Gibson, un jeune homme à la vie ordinaire, brimé au travail par sa supérieure hiérarchique et trompé par sa copine avec son meilleur ami. Il ignore qu’il est le fils d’un assassin exceptionnel répondant au doux nom de The Killer. Le jour où The Killer est tué, Wesley est recruté par la très jolie Fox pour intégrer la Fraternité, une société secrète de super-vilains qui dirige le monde dans le plus grand secret.

180091054211wanted400 dans culte

Wanted est un récit particulièrement provocateur et violent. Complètement amoral, le récit nous plonge en immersion dans le monde des super-vilains, devenus les maitres du monde depuis la défaite des super-héros. On y voit Wesley Gibson, personnage candide au début, se transformer en vilain pour le sexe, l’argent et le pouvoir et commettre des homicides tout au long de l’histoire de façon gratuite. Les amateurs de politiquement correct risquent de ne pas apprécier ce comic. Malgré le côté outrancier de l’histoire, Millar introduit des références subtiles au monde des comics et nous permet de reconnaitre quelques figures majeures. Par exemple, Fox, avec ses faux-airs de Halle Berry, devait être Catwoman dans le récit d’origine proposé à DC. Idem pour M. Rictus qui est en fait le Joker, le Killer qui est Deadshot, Solomon Selzer qui est Lex Luthor … A noter une mise en image remarquable de JG Jones.

markmillarwantedcomiccover

Wanted est vraiment un récit à découvrir. Scénario complètement immoral, dessin magnifique, on est bien loin de l’adaptation ratée de cette BD au cinéma.

Attention : Pour adultes, sans l’ombre d’un doute.

123

Foyers des jeunes |
le blog vidéo de Jeff |
Ayasha la doguette sourde |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FAITES PART FETE
| Les jardins de la Régie
| laelpesi