• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 24 août 2011

Archive pour le 24 août 2011

Ghost Rider Spirit of Vengeance

Mercredi 24 août 2011

Aïe Aïe Aïe, je le sens mal celui-là. Ca sent la série Z. Et ce ne sont pas les deux Dudes jouant les gros bras au début de la vidéo et qui sont les réalisateurs du film qui vont me rassurer.

Image de prévisualisation YouTube

 

Wold’s Finest : Bienvenue dans un monde sans Superman ni Batman

Mercredi 24 août 2011

De toutes les sorties DC/Panini du mois, World’s Finest est celle que j’attendais le moins. A la base, World’s Finest est un titre dans lequel Superman et Batman font équipe pour défaire une nouvelle menace tous les mois. Ce titre a beaucoup marqué le Silver Age (les années 60 pour ceux qui ne parlent pas encore le langage Comic Book Geek) mais a disparu durant les années 80, ne revenant que le temps de quelques mini-séries (dont une de Dave Gibbons et Steve Rude). La toute dernière mini-série, située dans la continuité actuelle, met en scene un univers DC dans lequel Superman est partit surveillé les agissements de Zod sur la Nouvelle Krypton et dans lequel Batman passe pour mort (mais en fait il est vivant et dérive dans le passé) et a été remplacé par son ancien coéquipier, Dick Grayson, alias le premier Robin, alias Nightwing (alias Batman pour le moment).

worldsfinest1.jpg

Aux commandes de cette mini, on retrouve Sterling Gates au scénario. Julian Lopez illustre le premier épisode qui met en scène Red Robin et Nightwing. Ramon Bachs illustre le deuxième épisode avec Robin et le Guardien. Jamal Igle s’occupe du troisième avec Supergirl et Batgirl. Enfin, on retrouve Superman (dans son uniforme de l’armée de la Nouvelle Krypton) et les nouveaux Batman et Robin dans le quatrième épisode illustré par Phil Noto. Bien que les quatre épisodes aient des héros différents, ils forment tous ensemble une seule et même histoire. L’histoire est dans la pure veine du Silver Age. Dans le premier épisode, le Penguin a capturé Flamebird, la partenaire de Nightwing (alias Chris Kent) avec l’aide de l’Homme de Kryptonite. Nightwing demande de l’aide à Red Robin pour aller la sauver.

worldsfinest.jpg

Avec de très bonnes sorties ce mois-ci (Green Lantern Secret Origins, Green Lantern Sans Péché, les revues Batman), il était difficile de savoir si ce World’s Finest saurait convaincre les fans DC de l’utilité de son achat. Au final, c’est une bonne surprise que j’ai eu à la lecture de ce comic. Sterling Gates, tout en inscrivant son récit dans une continuité DC dépourvue de ses deux porte-drapeaux maison, est dans la ligne directe des récits du Silver Age. Grâce à une caractérisation des personnages très poussée et à des dialogues particulièrement mordant, Gates rend chacune de ces rencontres particulièrement excitantes quand bien même le lecteur français découvre certain de ces personnages pour la première fois. D’ailleurs, pour ne pas perdre le lecteur, chacun des chapitres contient des petites bulles présentant les deux principaux protagonistes de chaque récit. Si on ne peut pas dire que le scénario soit particulièrement complexe, le fil conducteur entre les différents chapitres est toujours respecté et donne à l’histoire l’impression de former un « tout » cohérent. Les différents dessinateurs s’enchainent tous avec des styles différents tout en contribuant tous beaucoup au bon déroulement de l’histoire. Bien évidemment, le final mettant en scène Superman, Batman et Robin est des plus jouissif et est particulièrement bien amené par les chapitres précédents.

wfin1dylux1copy1.jpg

En conclusion : Même si ce récit n’est pas celui de l’année, il nous montre quand même que DC est capable de produire des récits de grande qualité en dehors des events, rebirth, secret origins et autres gadgets éditoriaux qui ne laissent que peu de place au créatif. Old school et tout public à la fois, World’s Finest est plutôt une bonne surprise.

 

Foyers des jeunes |
le blog vidéo de Jeff |
Ayasha la doguette sourde |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FAITES PART FETE
| Les jardins de la Régie
| laelpesi