• Accueil
  • > Archives pour novembre 2011

Archive pour novembre 2011

Steel dans Action Comics

Mardi 8 novembre 2011

Steel, l’un des Supermen « remplaçants » dans Death of Superman s’apprête à faire son apparition dans le New52 dans l’Action Comics de Grant Morrison. A noter que Morrison a déjà utilisé ce perso dans les pages de JLA. Décidément, Action Comics s’annonce de plus en plus comme un titre à suivre (ou bien je perd mon objectivité lorsqu’il s’agit de Grant Morisson mais vu le pédigrée du bonhomme je pense pas).

Steel dans Action Comics steel

X-Men : Dieu crée l’homme détruit

Dimanche 6 novembre 2011

X-Men : Dieu crée l'homme détruit dans culte xmen3

Depuis la saga cinématographique de Bryan Singer, les X-Men jouissent d’une popularité sans faille même si tous les films n’ont pas été à la hauteur du succès des mutants comme je l’ai déjà évoqué sur ce blog. Mais à la base de ce succès cinématographique, il y a un comic book qui a été très populaire de la fin des années 70 jusqu’aux années 2000. Comic-book à faible notoriété lors de sa création, les X-Men décollent sous la plume de Chris Claremont fin-70 début 80. L’un des thèmes de prédilection de Claremont sera la tolérance, les mutants étant dans l’univers Marvel une minorité particulièrement discriminée. La grande force de la série, c’est que n’importe quelle minorité pouvait se reconnaitre dans les mutants, ce qui rendait le message des X-Men universel. Les mutants avaient le choix entre deux leaders : Le professeur Charles Xavier, qui prônait la coexistence pacifique avec les humains, et Magnéto qui était partisan d’une guerre ouverte pour la survie des mutants. Jusqu’à présent, les confrontations contre l’homme ne se faisait que contre les Sentinelles, robots géant crées  pour chasser et exterminer les mutants.

Le succès des X-Men incitera Marvel à demander à Chris Claremont de créer un récit qui sortira au format graphic novel. En 1982, « Dieu crée l’homme détruit » sort en librairie avec des dessins de Brent Anderson. Le livre sera traduit par Lug en français en 1984 puis par Panini en 2003 pour être raccord avec la sortie cinéma de X-Men 2.

godloves dans culte

Cette aventure des X-Men met en lumière une nouvelle menace pour les mutants appelée les Purificateurs. Les Purificateurs sont les adeptes du révérend William Striker, télévangéliste charismatique et raciste qui considère les mutants comme une abomination. Dès la première page, les Purificateurs montrent qu’ils n’ont que peu de respect pour la vie humaine puisqu’ils tuent deux enfants mutants dans leur école. Ils parviennent aussi à kidnapper les leaders des X-Men c’est à dire le professeur Xavier, Cyclope et Tornade. Menacé, le groupe restant de X-Men se voit contraint de s’allier à Magnéto pour mettre fin aux agissements de William Striker.

Voici une aventure des X-Men très riche qui reprend tous les thèmes de prédilection de la série : la lutte pour l’acceptation dès-avis des autres, la tolérance … X-Men Dieu crée l’homme détruit est un condensé de tout ce que j’aime chez les X-Men et qui m’a amené à lire des comics. Chris Claremont parvient à créer une histoire forte et se pose les bonnes questions sur la tolérance mais aussi sur le fanatisme , et on ne peut qu’être interpelé à la lecture de ce récit. De plus, cette histoire est aussi le point de départ idéal pour qui veut découvrir les X-Men. A noter aussi que Claremont prépare dès cet album la réhabilitation de Magnéto, ce qui nous amènera à son procès dans l’épisode 200. Brent Anderson est également parfait et nous livre de très belles illustrations. N’oublions non plus de relever que cette histoire servira de base pour le film X-Men 2 (dans lequel William Striker devient militaire au lieu de réverend, allez savoir pourquoi :-) ).

andersonxmen1

Au final, le succès des X-Men a certainement amené à faire évoluer les moeurs dans les comics. Sans les X-Men, est-ce qu’il aurait été possible de créer Batwoman, Jason Rusch ou Miles Morales ? Je me posais la question en écrivant mon article sur Wonder Woman hier et s’il est vrai que la communication des firmes de comics sur les minorités n’est pas toujours de bon gout (à mon sens mais ça ne regarde que moi), l’évolution du marché permet quand même de représenter plus facilement les minorités dans nos illustrés préférés sans que personne ne s’en offusque (même s’il y a quelques voix dissidentes qui ne font que manquer des occasions de se taire). Au final beaucoup de chemin a été parcouru et je ne pense pas que les X-Men soient étrangers à cela.

Attention : certaines scènes peuvent choquer les jeunes lecteurs.

Wonder Woman : Hiketeia

Samedi 5 novembre 2011

 

Wonder Woman : Hiketeia dans

Voici un semic book datant de 2003 qui s’est trouvé récemment un public grâce aux promos sur les semic books qu’on pouvait voir en grandes surfaces. Wonder Woman Hiketeia est un graphic novel (« roman graphique » si vous préférez) écrit par Greg Rucka à qui l’on doit aussi Batwoman et dessiné par JG Jones que l’on retrouve sur Wanted.

hikeletiapg04 dans culte

Bien qu’il s’agisse d’un comic-book, ce récit de Wonder Woman emprunte beaucoup à la tragédie grecque. A Gotham City, un jeune femme prénommée Danielle vient de tuer un homme. Mais, comme on pouvait s’en douter, elle a très vite Batman à ses trousses. Elle décide de se rendre à l’ambassade de Themyscira pour demander la protection de la Princesse Diana, alias Wonder Woman. Elle accomplit alors le rituel d’Hiketeia, un rite remontant à la Grèce Antique correspondant à une sorte de rituel d’allégeance. Le suppliant s’abaisse aux pieds de la personne à laquelle il réclame protection et se déclare sans valeur face à lui. Les deux personnes deviennent liées l’une à l’autre dans un rite auquel seul le suppliant peut mettre fin. Quiconque ne respecte pas les règles de l’Hiketeia encourt une punition divine. Wonder Woman en connait parfaitement les règles et accorde sa protection à Danielle sans lui poser de questions. Cependant, aux yeux de Batman, Danielle reste une fugitive. La confrontation entre la princesse des amazones et le chevalier noir est donc inévitable.

hikeletiapg06

Wonder Woman Hiketeia est tout simplement l’un des meilleurs récits mettant en scène la belle amazone. Tout au long de l’aventure, Greg Rucka nous montre une parfaite connaissance des règles de la tragédie. Dans cette histoire, il n’y a pas de vilains et on s’attend à l’avance à un dénouement tragique. Wonder Woman se retrouve obligé de protéger Danielle par le rite qui les lie contre un Batman qui ne s’arrêtera devant rien tant que la justice n’aura pas été rendue. L’affrontement est encore plus difficile entre ces deux héros qu’il n’y pas d’animosité entre les deux et qu’ils sont même amis et coéquipiers au sein de la Justice League. Bref le récit de Rucka est vraiment passionnant. Ajoutant à celà des planches de Jones absolument magnifiques comme à son habitude et on aura un livre à posséder absolument pour tous les fans de comics ainsi que pour les néophytes.

hikeletiapg87

Attention : Le récit est très sombre et certains thèmes sont résolument adultes.

 

Tarzan en 3D

Vendredi 4 novembre 2011

Je n’avais pas encore fait de 3D sur un artiste français. C’est maintenant chose avec la couverture du deuxième numéro de Tarzan par Paul Renaud. Paul Renaud est l’un des artistes français plutôt en vue aux Etats-Unis et ça m’a fait beaucoup de plaisir de convertir l’un de ses dessins en 3D.

Voici l’image originale :

lordofthejungle2bypaulrenaudd4du7h5.jpg

Et ma conversion 3D :

tarzan3d.jpg

Vous pouvez télécharger la 3D sur Deviantart.

 

Wonder Woman 3D

Mardi 1 novembre 2011

Trouvé hier sur la galerie de Francis Manapul en préparant mon article sur Flash. Vous pouvez consulter sa galerie au lien suivant ICI.

J’ai converti un dessin de Wonder Woman trouvé dans sa galerie en 3D.

Voici l’original :

wonderwoman600bymanapul.jpg
et sa conversion 3D à voir avec des lunettes à filtres rouge et bleu :

ww3d.jpg

Vous pouvez télécharger ma 3D sur Deviantart.

 

12

Foyers des jeunes |
le blog vidéo de Jeff |
Ayasha la doguette sourde |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FAITES PART FETE
| Les jardins de la Régie
| laelpesi