Archive pour mai 2012

DC Renaissance partie 3 : DC Saga

Jeudi 31 mai 2012

DC Renaissance partie 3 : DC Saga dans culte C1-C4-DOS_DCSAGA_01

On conclut la présentation des différents mensuels consacrés à la Renaissance DC chez Urban avec le magazine DC Saga. Contrairement à Batman Saga et Green Lantern Saga qui sont tous deux consacrés aux univers respectifs de ces héros, DC Saga est le magazine généraliste de la Renaissance, mais aussi celui qui est le plus touché par les conséquences du New 52. On retrouve quatre nouveaux numéros 1 parmi lesquels Justice League, Superman, Flash et Supergirl.

C1-C4-DOS_DCSAGA_01VARIANTE dans culte

Justice League de Geoff Johns et Jim Lee se veut la vitrine du New 52. L’histoire est située il y a 5 ans (date du début de l’âge des héros dans le New 52). Batman est à la poursuite d’un mystérieux individu doué de facultés exceptionnelles à Gotham et Green Lantern lui vient en aide. J’avais déjà fait une critique de ce premier épisode de Justice League lors de l’anthologie DC et mon avis n’a pas beaucoup changé. Il est vrai que cet épisode est mieux que ceux qui ont pu être publiés dans DC Universe chez Panini. Les dessins de Jim Lee sont sympas, Geoff Johns n’est pas désagréable à lire, mais il manque un petit grain de folie qu’un scénariste comme Grant Morrison a pu instiller dans ses épisodes. Au final, cet épisode est peut-être un peu trop formaté (ou aseptisé) à mon goût.

img_comics_1277_superman-1

Superman est peut-être la série qui m’a le plus déçu. Pourtant, avec un scénario et un découpage de George Perez et une finition des dessins par Jesus Merino, on pouvait s’attendre à du lourd. Beaucoup de changements devraient se focaliser sur Superman, personnage que certains trouvent ringard et qui a subi pas mal de liftings ces dernières années. Cependant, cet épisode se focalise plus sur le changement d’orientation du Daily Planet qui décide de s’ouvrir sur le numérique. Peu d’infos sont données sur Superman lui-même, la narration de Perez, rappelant les années 80, semble incompatible avec la philosophie du New 52 et surtout on ne voit pas Perez sur son point fort, les dessins, puisque c’est Jesus Merino qui est chargé de la finition. Très franchement, ce titre aurait eu plus d’allure si on avait eu Perez au dessin associé à un bon scénariste (comme Marvel l’avait fait sur Avengers fin 90). Bref un peu déçu et j’attends la sortie album d’Action Comics (l’autre titre Superman) pour me réconcilier avec la relance du perso car pour l’instant Superman ne m’a pas convaincu.

img_comics_1270_the-flash-1

Flash est la meilleure série de l’album. Écrite et dessinée par Francis Manapul et Brian Buccellato, cette série me faisait un peu peur car si ces deux artistes ont su révolutionner Flash au niveau graphique sur la précédente série, aucun d’eux n’avait d’expérience de scénariste à ma connaissance. Pourtant les deux compères vont s’en tirer avec les honneurs, et même si certains dialogues pourront apparaitre maladroit, cela donne un certain cachet à la série. Flash est lui-aussi fortement touché par la nouvelle continuité puisque son mariage n’a jamais eu lieu (Méphisto a du faire des petits dans l’univers DC). Graphiquement ça claque pas mal aussi.

img_comics_1279_supergirl-1

Supergirl est plutôt une bonne surprise. Écrite par Michael Green et Mike Johnson et dessinée par Mahmud Asrar, cette série nous raconte l’arrivée sur Terre de la jolie kryptonienne. Petite nouveauté : Kara ne parle que le kryptonien à son arrivée sur Terre ce qui va créer des malentendus. Le scénario est bien ficelé et l’histoire est bien dessinée donc c’est un bon départ pour ces auteurs plutôt méconnus.

Le bilan sur ce DC Saga est plutôt simple. Sur quatre séries, seules deux séries semblent sortir du lot. Pour moi, c’est un bilan en demi-teinte comparé aux magazines Batman et Green Lantern.

 

DC Renaissance partie 2 : Green Lantern Saga

Mardi 29 mai 2012

DC Renaissance partie 2 : Green Lantern Saga dans culte C1-C4-DOS_GREENLANTERNSAGA_

Tout comme les autres titres DC, les titres estampillés Green Lantern redémarrent aussi avec de nouveaux numéros 1 dans ce nouveau mensuel appelé Green Lantern Saga. Cependant, malgré la volonté affichée de DC d’être plus accessible au nouveaux lecteurs, le New 52 n’apporte que peu de changements à la continuité de Green Lantern et les nouveaux titres sont la suite directe de la saga « La Guerre des Green Lanterns ». La raison est que tout comme Batman, les titres Green Lantern font partie des titres marchant le mieux chez DC donc ils sont moins susceptibles de subir les effets du lifting imposé par la conclusion de Flashpoint et le New 52. Quatre titres viennent composer le sommaire de ce nouveau magazine : Green Lantern, Green Lantern Corps, Green Lantern Les Nouveaux Gardiens et Red Lantern.

GL_Cv1_variant_R1_sad76f7879asdf24980asdf42 dans culte

Green Lantern de Geoff Johns et Doug Mankhe suit les aventures de Hal Jordan, pilote d’essai et premier Green Lantern de la Terre. Hal s’est récemment vu déchu de son rang de Green Lantern et son anneau a été confié à son vieil ennemi Sinestro. Autant dire que la situation ne convient guère aux deux hommes, Sinestro ayant été rejeté il y a longtemps du Corps des Green Lanterns et Hal Jordan ayant perdu pied avec sa vie sur Terre. Comme on ne change pas une équipe qui gagne, Green Lantern retrouve l’équipe créative d’avant son relaunch ce qui ne dépaysera pas les fans du héros tout en s’offrant un numéro 1 accessible aux nouveaux lecteurs qui souhaitent découvrir le perso.

Green-Lantern-Corps-New-52-1-Cover

Green Lantern Corps de Peter J. Tomasi et Fernando Pasarin est du même acabit. Les Green Lanterns John Stewart et Guy Gardner tentent de s’acclimater à une vie sur Terre. Mais ce n’est pas chose facile car ils ont tous les deux renoncé à leur identité secrète. Pendant ce temps-là, un ennemi s’attaque aux membres du Corps. Cet épisode est mon préféré dans l’album car il contient tout ce qu’on est en droit d’attendre d’un numéro 1. L’intrigue, bien que classique, est parfaitement exécutée par Peter Tomasi et dessinée par Fernando Pasarin.

GLNG_Cv2_askjhdfkalsjhdflkjsh9as8df79878sbvc

Green Lantern Les Nouveaux Gardiens de Tony Bedard et Tyler Kirkham est la série qui, de mon avis, est un cran en-dessous des autres. L’histoire commence par un récapitulatif des origines du Green Lantern Kyle Rayner mais le souci est que ce récapitulatif, mis hors contexte, peut plus perdre les nouveaux lecteurs que les aider. L’intrigue commence ensuite. Dans tout l’univers, les anneaux des différents corps quittent leurs possesseurs en direction de la Terre. Mais le phénomène ne passe pas inaperçu et divers membres de ces corps arrivent sur Terre pour se rendre compte que les anneaux ont choisi Kyle Rayner comme nouveau possesseur et … Fin de l’épisode. Tout ceci se lit en quelques minutes à peine et on a un peu l’impression d’être floué car en 22 pages, rien n’arrive. J’espère que les prochains épisodes sauront avoir un peu plus de contenu car j’apprécie beaucoup le personnage de Kyle depuis la JLA de Grant Morrison.

GL+New+Guardians+%25231+220

Pour conclure ce magazine, on nous propose Red Lantern de Peter Milligan et Ed Benes. Cette nouvelle série nous propose de suivre Atrocitus et les Red Lantern, un corps aux anneaux rouges motivés par la rage. La série est très accessible aux nouveaux lecteurs  et nous retrace la parcours d’Atrocitus qui a longtemps été l’un des antagonistes principaux du Corps des Green Lanterns. Bref une autre série très intéressante dans ce magazine.

Au final, Green Lantern Saga est plutôt un magazine de bonne facture, ouvert aux nouveaux lecteurs sans faire table rase du passé. Encore une bonne pioche du côté de DC et d’Urban.

Attention : Déconseillé aux jeunes lecteurs.

 

DC Renaissance partie 1 : Batman Saga

Samedi 26 mai 2012

DC Renaissance partie 1 : Batman Saga dans culte CV_BATMAN_SAGA_MAG01-ok

Cela fait maintenant un petit moment que cet évènement est attendu des fans DC avec plus ou moins de crainte, mais ça y est la renaissance de DC est lancée. Petit récapitulatif sur ce nouveau DC : il y a quelques temps aux Etats-Unis, l’éditeur DC a décidé de redémarrer une large partie de ses titres au n°1 suite aux conséquences de la saga Flashpoint. Ces titres devaient s’insérer dans une nouvelle continuité (le New52 aux USA ou DC Renaissance en France) afin d’être plus accessibles aux nouveaux lecteurs. Donc, nouvelle continuité et nouveaux looks pour la plupart des persos. Pour beaucoup de personnages (Flash, Superman), les changements seront drastiques. Pour d’autres (Batman, Green Lantern), peu d’évènements de l’ancienne continuité seront supprimés car ces séries marchaient plutôt bien avant la Renaissance. Pour l’éditeur Urban Comics, détenteur des droits de DC en France, la Renaissance est l’occasion de tenter de conquérir un public qui jusque là s’est montré frileux envers les persos de DC à cause de leur continuité parfois confuse. Pour cela, trois nouveaux mensuels sont lancés : DC Saga, Green Lantern Saga et Batman Saga.

batman_robin_new_52_1_cov dans culte

Batman Saga est un mensuel que je guettais particulièrement. La raison de cela : le Batman de Scott Snyder dont les critiques américaines sont excellentes. Batman Saga est composé de quatre séries situées dans l’univers de la chauve-souris : Batman de Scott Snyder et Greg Capullo, Detective Comics de Tony Daniel, Batman et Robin de Peter Tomasi et Patrick Gleason et Batgirl de Gail Simone et Adrian Syaf.

On commence tout d’abord avec Batman. Ceux qui connaissent Scott Snyder savent que ce scénariste est définitivement un talent à surveiller de près. Snyder avait déjà fait des miracles sur les personnages de Dick Grayson et Jim Gordon dans les albums Batman Sombres Reflets. Cette fois-ci, Bruce Wayne revient à Gotham après un petit voyage à travers le monde et reprend son rôle de protecteur mais il va avoir affaire à de nouveaux ennemis qui en veulent plus à Bruce Wayne qu’à Batman. Au dessin, on retrouve Greg Capullo dont le style est plus cartoony que Jock ou Francisco Francavilla, mais son interprétation de Batman n’en reste pas moins forte.

Detective-Comics-8-682x1024

Les festivités se poursuivent avec Detective Comics par Tony Daniel. Daniel prépare des changements importants pour le Joker dans ce premier numéro alors qu’il commet une série de meurtres qui laisse Batman plutôt perplexe. Tony Daniel a beaucoup évolué en tant que scénariste depuis Battle for the Cowl et nous livre une performance correcte aussi bien au scénar qu’au dessin surpassant de loin David Finch, un autre scénariste/dessinateur oeuvrant sur le personnage de Batman dans une autre série.

Batman et Robin de Peter Tomasi et Patrick Gleason est peut-être la série que j’aime le moins dans le magazine. Maintenant qu’il est revenu à Gotham, Batman doit faire équipe avec Damian Wayne, le nouveau Robin et également son fils. Mais le duo fonctionne moins bien que lorsque Dick Grayson, Nightwing, a assuré l’intérim de Batman. En toute franchise, j’ai tellement apprécier le personnage de Damian sous Morrison que je doute encore qu’un autre scénariste arrive à saisir aussi bien les contrastes du nouveau Robin. Ce premier épisode sert donc essentiellement à installer la nouvelle dynamique Batman/Robin.

bg_cv1_99sdkasw71

Batgirl vient clôturer le programme. Cette fois-ci, Barbara Gordon reprend le rôle de Batgirl délaissant le rôle d’Oracle ainsi que son fauteuil roulant. Peu d’explications nous sont données sur sa guérison mais la prestation de Gail Simone et Adrian Syaf est vraiment solide.

En bref, Batman Saga possède un bon rapport qualité/prix pour les fans de la chauve-souris. Je conseille donc à ceux qui voudraient enfin se lancer dans l’univers du Caped Crusader.

Attention : A déconseiller aux enfants.

 

Quelques héroïnes Marvel en 3D

Jeudi 24 mai 2012

Pour les besoins d’un prochain épisode des Fantastic Four, Frank Cho a dessiné une très jolie couverture représentant la Femme Invisible, la Panthère Noire et Tornade. Le défi de la conversion en 3D venait de l’effet de transparence sur la jolie Jane Storm Richards.

Voici l’image d’origine :

Quelques héroïnes Marvel en 3D dans 3D 525801_242062392565124_100002840945578_394423_1167947298_n

Et ma conversion 3D (lunettes 3D rouge/cyan) :

invisible_woman__black_panther_and_storm_in_3d_by_xmancyclops-d512h2v dans 3D

Vous pouvez télécharger ma 3D sur Deviantart.

 

Ultimate Universe : premier avis

Mardi 22 mai 2012

Ultimate Universe : premier avis 1305644980

Ça y est, ce mois-ci voit le coup d’envoi du relaunch de l’univers Ultimate dans un seul magazine. L’univers Ultimate a été crée il y a plus de 10 ans pour permettre aux nouveaux lecteurs de venir vers les comics sans avoir à subir plus de 40 ans de continuité. Mais 10 ans après, l’univers Ultimate n’est plus un univers vierge et possède sa continuité propre et distincte de l’univers Marvel classique. Un premier relaunch avait déjà été organisé il y a quelques temps suite à Ultimatum (le jeu de massacre cruel que Jeph Loeb a imposé aux lecteurs Ultimate sur fond de raz-de-marée sur New York) mais les seuls changements qui avaient pu être constatés étaient la disparition des titres consacrés aux Fantastic Four et aux X-Men. Cette fois-ci l’univers Ultimate se voit une nouvelle chance de convaincre les lecteurs en posant de nouvelles bases suite aux conséquences de la saga « La Mort de Spider-Man ». Avant de toucher un mot sur les séries, je tiens à dire que Panini a eu une bonne idée de réunir les trois nouvelles séries dans un seul magazine. Du coup, ça fait moins mal au porte-monnaie.

1305644969

Commençons tout d’abord par Spider-Man qui est certainement le titre le plus attendu de cette nouvelle collection. En effet, la saga « La Mort de Spider-Man » a beaucoup fait parler d’elle outre-atlantique. Cela s’explique par le fait que le premier titre Ultimate a été Spider-Man mais aussi qu’en plus de 10 ans les lecteurs ont eu le temps de vraiment s’attacher à Ultimate Peter Parker. Peter trouve donc la mort à la fin de la précédente série au terme d’une très belle histoire. Mais à peine le temps de sécher nos larmes que les médias se sont enflammés sur l’identité de son remplaçant, Miles Morales, un garçon « hispano-afro-américain » (j’espère que je n’ai rien oublié) de 13 ans.  Avec la couverture médiatique dont Marvel a bénéficié, les auteurs du titre n’avaient pas le droit à l’échec. Pour moi, la question était comment faire oublier Peter Parker alors que ce personnage est étroitement lié à l’identité de Spider-Man (Miguel O’Hara servant de contre-exemple). Le duo Brian Michael Bendis et Sara Pichelli va s’acquitter de la tâche avec brio en nous présentant Miles un peu avant qu’il acquiert ses pouvoirs. Miles est un personnage très attachant et m’a pas mal convaincu sur ces deux premiers épisodes. Je le trouve par contre un peu jeune (il n’a que 13 ans) pour le rôle de Spider-Man, mais je pense que Bendis va certainement aborder la question de son jeune âge dans les épisodes à venir. Mais bon, Spider-Man est très réussi et je suis sur qu’un jour on verra Miles à la télé ou au cinéma.

1305644971

Les séries X-Men et The Ultimates viennent compléter le sommaire de ce magazine. Sur ces séries, par contre, j’ai quelques réserves. Concernant X-Men, l’histoire se déroule sur fond de chasse aux mutants par le révérend Stryker, le fils du général Stryker qui dirigeait l’Arme X (si mes souvenirs sont bons). De plus, les X-Men qui ont survécu à Ultimatum ne font plus équipe et les mutants apprennent qu’ils ne sont pas le prochain stade de l’évolution (cf Ultimate Origins). Le scénario de Nick Spencer, bien que classique, lance des pistes intéressantes mais les dessins de Paco Medina ne sont pas à la hauteur pour un titre Ultimate. Quant à The Ultimates, si les dessins d’Isaac Ribic sont à tomber par terre, le scénario de Jonathan Hickman est plutôt confus. En effet, l’équipe de choc de Fury doit intervenir sur trois fronts différents dès les premières pages de la série. Plutôt rude comme préambule et pas vraiment New Reader Friendly. Ensuite, on passe d’un front à l’autre comme on saute du coq à l’âne. Je sais que Hickman a son public et je crois que je n’arrive pas à me faire à son style.

En conclusion, Ultimate Spider-Man est vraiment le fer de lance de la revue. Pour les autres, je suis plus mitigé.

 

Super Patriote de Robert Kirkman Tome 1

Vendredi 18 mai 2012

Super Patriote de Robert Kirkman Tome 1 super+patriote+1

A n’en pas douter, Robert Kirkman est à l’heure actuelle l’un des auteurs de comics les plus en vu. En effet, le succès de Walking Dead (que je n’ai jamais lu) dans les rayons de nos librairie ou dans nos programmes télé a fortement boosté la carrière de cet auteur travaillant en indépendant (même s’il a fait un passage chez Marvel). Au point où les éditeurs français sont prêts à publier toute série portant son nom sur la couverture. Super Patriote est l’une de ces séries, éditée avant Walking Dead aux Etats-Unis et qui se voit maintenant dotée d’une publication française chez Delcourt.

super+patriote+2

Ce premier album Super Patriote réunit les 4 épisodes de la mini-série du même nom écrite par Robert Kirkman et dessinée par Cory Walker. Cette série est un spin-off (ou série dérivée) du Savage Dragon d’Erik Larsen. L’album bénéficie d’ailleurs d’un préambule permettant de replacer cette album dans la continuité pas très simple de Dragon. En fait, Super Patriote est en réalité Johnny Armstrong, un super-soldat de la seconde guerre mondiale (un peu comme un certain héros au bouclier indestructible). Mais notre Johnny en a vu de dures et il est maintenant mi-homme et mi-machine. Johnny a également deux enfants super-héros : Liberty, sa fille un peu hippie, et Justice, un grand benêt maladroit qui porte l’ancien costume de son père. Johnny partage son temps entre son combat contre les nazis qui continuent à sévir à notre époque et sa volonté de tenter de vivre une vie normale.

9782756028613_2

La critique de cet album pourrait tenir en quelques mots : sympa, mais sans plus. En effet, Super Patriote se laisse plutôt bien lire, l’humour omni-présent dans l’album est plutôt agréable, l’histoire nous montre par flashbacks le passé du héros et on peut y découvrir ses origines teintées d’un fort soupçon d’ironie. On peut aussi apprécier la volonté de l’auteur de nous montrer le quotidien « normal » de notre héros. Il y a aussi pas mal de guests et les apparitions fréquentes du Dragon ne manqueront de nous rappeler que cette série n’est qu’un spin-off. Les dessins ont quant à eux un côté cartoony qui ne manque pas de charme. Le problème de cet album est qu’il n’est pas vraiment habité par ses auteurs, qu’il ne laisse pas de souvenir impérissable. Là où un Alan Moore a amené Suprême, un personnage pastichant Superman, à être un héros assumant pleinement son héritage du Golden Age dans un hommage poignant de l’auteur à ses lectures de jeunesse, Super Patriote ne parvient pas au même exploit. Au final, on continuera de trouver les aventures de Captain America plus passionnantes que celles de son pastiche. Quand on connait la réputation de Kirkman auprès du grand public, on aurait aimé quelque chose qui nous prenne un peu plus aux tripes. Donc, Super Patriote est un récit sans prétention qui saura certainement satisfaire les fans du duo Kirkman/Walker ainsi que certains curieux. En ce qui me concerne, j’ai plutôt aimé malgré les quelques réserves dont je vous ai fait part. Mais je ne pense pas que cet album soit un indispensable comics.

Attention : Pour lecteurs avertis.

 

Produit dérivé débile sur Watchmen

Mercredi 16 mai 2012

Il y a quelques temps, l’annonce de DC de faire « Before Watchmen » avait divisé les fans. En effet, pour beaucoup, Watchmen était un récit se suffisant à lui-même et l’idée de faire des préquelles sans les créateurs d’origine (les excellents Alan Moore et Dave Gibbons) relevait du non-sens. Mais vous n’avez encore rien vu car voici venir le toaster Watchmen, idéal pour se faire du pain grillé qu’on dégusterait à la lecture de l’une de ces préquelles. Ce n’est bien sur pas une blague car l’objet est bel et bien au catalogue de Dynamic Forces. Marketing, quand tu nous tiens …

Produit dérivé débile sur Watchmen dans autres 1337090017

Source : comicbookresources.com

 

Rom et Hulk en 3D Anaglyphe

Mardi 15 mai 2012

Voici une petite 3D que j’ai faite à partir d’un dessin « pioché » sur le blog de Laurent Sieurac (dont voici le lien ICI). Ce dessin met en vedette Hulk, un personnage que quasiment tout le monde connait aux côtés de Rom, un personnage culte qui a fait les beaux jours de Strange et dont je n’ai jamais lu les aventures ( honte à moi :-(  ). Vous pouvez voir le dessin original sur le blog de Laurent au lien suivant ICI.

Voici le dessin d’origine :

Rom et Hulk en 3D Anaglyphe dans 3D rom-hulk-site

Et sa conversion 3D (lunettes 3D anaglyphe rouge/cyan) :

rom_and_the_hulk_by_laurent_sieurac_3d_anaglyph_by_xmancyclops-d500cmb dans 3D

Vous pouvez télécharger ma 3D sur Deviantart.

 

Nouveau Trailer Spider-Man

Mardi 15 mai 2012

Voici le tout dernier trailer d’Amazing Spider-Man entièrement en VF ainsi que la preview de 4 minutes en VO seulement.

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

Bonus : trailer français de Men In Black 3 qui sort en salles bientôt.

Image de prévisualisation YouTube

 

Marteau de Thor

Samedi 12 mai 2012

Dans la gamme de jouets Avengers, vous parviendrez certainement à trouver de quoi faire de vous le dieu du tonnerre. En effet, Hasbro a produit une reproduction du marteau de Thor tel qu’il parait dans le film. Bien évidemment, si le marteau vous juge digne de le soulever, vous vous rendrez compte lors du passage en caisse que ce chouette objet coûte quasiment 13 euros.

Marteau de Thor dans autres 582383_235612459876784_100002840945578_378986_231301658_n

Un petit mot sur l’objet lui-même. A priori je dirais que le marteau a été conçu selon l’échelle des films. Le marteau et le manche sont faits en mousse. Si vous regardez bien sur l’étiquette, vous pourrez voir qu’il a été fabriqué par les gens qui font les pistolets Nerf. Il est donc possible de cogner voire même de jeter le marteau sans risquer de blesser personne même si c’est déconseillé sur la notice. Je le déconseille cependant car l’objet n’a pas l’air d’être d’une grande solidité. Il ne vous reste plus qu’à essayer de déchaîner la foudre mais vous risquez de n’invoquer que des éclairs de mousse avec vos nouveaux pouvoirs divins.

427782_235612756543421_100002840945578_378987_772033030_n dans cinema

Bref un bel objet à mettre en ornement de bibliothèque ou pour aller bouter les géants des glaces hors d’Asgard. Quoiqu’il en soit, je suis sur que vous lui trouverez une utilité.

 

12

Foyers des jeunes |
le blog vidéo de Jeff |
Ayasha la doguette sourde |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FAITES PART FETE
| Les jardins de la Régie
| laelpesi