Archive pour juin 2012

Spider-Man : Ligne de Vie

Vendredi 29 juin 2012

Spider-Man : Ligne de Vie dans

A quelques jours de la sortie du nouveau film Spider-Man avec Andrew Garfield, il m’apparaît opportun de consacrer quelques articles sur ce perso qui a été jusqu’à présent un peu oublié de mon blog. Ce n’est pas qu’il n’y a pas eu d’arcs narratifs intéressants sur ce personnage, c’est juste que l’actualité du super-héros était peut-être un peu moins excitante en comparaison de tout ce qui a été fait sur Avengers ou sur la relance DC (et ce n’est pas la fausse relance des titres Panini qui va nous convaincre du contraire …). Pour ce premier article consacré à ce cher Parker, mon choix s’est porté sur la mini-série Ligne de Vie publiée en août 2001 dans Spider-Man HS 3 chez Panini. On pouvait y retrouver Fabian Nicieza (New Warriors) au scénario et Steve Rude (Nexus, Hulk vs Superman, X-Men Children of the Atom, Thor Godstorm et Legends of DCU 14) au dessin. Ceci devrait réveiller quelques vieux souvenirs parmi vous.

rude_lizard dans

Lors d’une soirée dans laquelle Peter Parker se rend en tant que photographe, un archéologue nommé Louis Wilson fait une présentation des nouveaux fragments de la Tablette de Vie. La Tablette de Vie renferme le secret de la vie éternelle et avait été l’objet des convoitises d’un certain nombre de vilains quelques années auparavant. Les nouveaux fragments vont à nouveau éveiller l’intérêt de certains ennemis de Spidey et même notre héros va se retrouver tenté par son pouvoir.

sm2-656x1024

Le scénario de la série est hyper-convenu. En effet, ce n’est pas la première fois que nous entendons parler de la Tablette de Vie puisque son apparition remonte aux épisodes classiques du Tisseur de Stan Lee et John Romita. Pourtant Nicieza va plutôt bien s’acquitter du job en faisant une histoire qui évoque la période des classiques de Spider-Man tout en se situant dans la continuité de l’époque (MJ « morte » en avion et l’introduction d’Arthur Stacy, le frère du capitaine Stacy). Le dessin de Steve Rude est de très bonne facture. Puisant son inspiration du côté des dessins de John Romita, le style de Rude est encore une fois un mélange entre un héritage des auteurs classiques avec un style un peu plus moderne. On obtient alors un récit qui, bien que convenu, convainc par son côté old-school assumé. Certaines compositions de pages de Rude sont vraiment originales. Au final, cette mini-série est plutôt agréable à lire et, très franchement, me rappelle mes années d’étudiant avec une petite pointe de nostalgie. Mais la présence de Steve Rude au dessin n’est pas étrangère à la bonne impression que m’a laissée cette série.

 

3 pages de crayonnés sur Hit Girl

Jeudi 28 juin 2012

Alors que le premier album de Kick-Ass 2 vient à peine de sortir ce mois-ci en France, voici quelques pages de crayonnés de sa série spin-off Hit Girl, toujours dessinée par l’excellent John Romita Jr.

3 pages de crayonnés sur Hit Girl 1340900859

1340900876

1340900878

 

Spider-Men 3D Anaglyphe 2

Mercredi 27 juin 2012

Jusqu’à présent, les grands pouvoirs du GIMP m’étaient refusé mais, à force de persévérance, je suis enfin enfin parvenu à présenter une 3D 100% faite sous GIMP. Tout n’est pas encore parfait, mais le fait d’y être parvenu constitue une petite victoire pour moi.

Voici l’image d’origine :

Spider-Men 3D Anaglyphe 2 dans 3D 197778_258747344229962_1987599380_n

Et ma conversion 3D (lunettes 3D rouge et cyan) :

spider_men_3d_anaglyph_2_by_xmancyclops-d556cpu dans 3D

Vous pouvez télécharger ma 3D sur Deviantart.

 

Justice League en 3D … pour la 3ème fois.

Dimanche 24 juin 2012

Toute nouvelle conversion 3D d’un dessin de Jim Lee sur Justice League. Cette fois-ci, j’ai utilisé la couverture de l’album d’Urban sorti il y a peu de temps. Malheureusement, j’ai été obligé de « surmapé » le dessin pour obtenir la profondeur que je voulais au mépris de la résolution d’image. Il faut absolument que je parvienne à mettre au point une autre technique plus fiable qui me permettrait de parvenir à un vrai contrôle de cette fichue profondeur. Quoiqu’il en soit, vous pouvez voir le résultat ci-dessous.

Voici l’image originale :

Justice League en 3D ... pour la 3ème fois. dans 3D JUSTICE-LEAGUE-Renaissance-011

Et ma conversion 3D (lunettes 3D rouge et cyan) :

justice_league_3d_anaglyph_3_by_xmancyclops-d54tg6c dans 3D

Vous pouvez télécharger ma 3D sur Deviantart.

Si vous savez comment résoudre ce problème ou avez des logiciels/tutoriels à me conseiller, n’hésitez pas à me contacter.

 

Trailer Teenage Mutant Ninja Turtles 2k12

Vendredi 22 juin 2012

2012 sera une année plutôt « Turtles ». Après la publication de la nouvelle série TMNT chez Soleil (dont j’espère me procurer le tome 2 demain chez mon dealer habituel) et le report du film produit par Michael Bay ( si, si c’est une bonne nouvelle vu qu’il voulait donner aux Tortues une origine extra-terrestre), voici le trailer de la série animée qui sortira sur la chaine US Nickelodeon. Apparemment, ça va être fun …

http://www.dailymotion.com/video/xrp4t3

 

Kingdom Come : L’apocalypse selon Waid et Ross

Jeudi 21 juin 2012

Kingdom Come : L'apocalypse selon Waid et Ross dans culte 4

Alex Ross est sans nul doute l’un des artistes contemporains les plus influents dans la BD américaine. Ross fait un début très remarqué sur Marvels au côté du scénariste Kurt Busiek. Le photo-réalisme de ses planches/peintures lui vaudront une certaine reconnaissance dans un milieu dans lequel peu de peintres arrivent à percer. Ross arrive ensuite chez DC avec dans ses cartons une histoire dans laquelle les héros devront faire face à une apocalypse imminente. Alex Ross, aux côtés du scénariste Mark Waid (Flash à l’époque), va proposer Kingdom Come, une histoire en 4 parties réunissant toutes les pointures DC située dans la collection Elseworlds. Cette histoire a déjà été publiée par Semic dans les Planète DC 2 et 3 à la fin des années 90 mais Urban a récemment proposé une version cartonnée qui ne devrait laisser personne indifférent.

Comic4 dans culte

Kingdom Come se situe dans un futur prôche dans lequel les héros de l’âge d’or ont laissé la place à une nouvelle génération de surhommes plus violente. Wesley Dodds, alias le superhéros de l’âge d’or connu sous le nom de Sandman, a des visions d’un futur apocalyptique sur son lit de mort. Il essaie de convaincre le révérend Norman McCay que ses visions vont se réaliser mais le révérend est plutôt sceptique. A la mort de Wesley Dodds, Norman McCay va à son tour avoir des visions. Le Spectre apparaît alors pour demander au révérend de l’aider à chatier les coupables de l’apocalypse à venir. Pendant ce temps-là, un affrontement entre héros et vilains va causer une catastrophe nucléaire au Kansas. Cet incident oblige Superman à sortir de sa retraite et à réunir l’ancienne garde de héros pour mettre les petits nouveaux au pas.

kingdomcome_800

Kingdom Come est un vrai chef-d’oeuvre à tous les niveaux. Tout d’abord, ce qui saute aux yeux est le graphisme particulier de Ross. Le gros point fort de Ross est sa volonté de donner l’impression que ses personnages pourraient évoluer dans le monde réel, ce qui justifie grandement l’usage de la peinture pour les illustrations. Au final, les planches sont super détaillées, si bien qu’on a l’impression que l’on pourrait croiser Superman au coin de la rue. Un soin particulier est apporté à tous les personnages, peu importe qu’ils soient des acteurs importants de l’histoire ou des seconds couteaux. Les visages des personnages sont calqués sur des modèles, les costumes montrent des plis comme n’importe quel vêtement et au final tout ça rend les situations crédibles aux yeux du lecteur. Pour seconder Ross, on a un Mark Waid en grande forme dont l’écriture est vraiment naturelle. Les fans apprécieront certainement les multiples clins d’oeil que l’on trouve tout au long de l’album et qui seront invisibles aux lecteurs néophytes. Les thèmes abordés sont très intense que ce soit au niveau de l’escalade de la violence, du conflit générationnel entre les « vieux » héros et la nouvelle génération ou encore la capacité des héros à influer sur l’avenir de la race humaine. Au final, les implications philosophiques de la lutte de Superman et ses comparses sont importantes et amènent aussi le lecteur à se poser des questions quant au sens de l’histoire. La version d’Urban de cet album propose des bonus non-négligeables que ce soit au niveau des planches « bonus », des croquis de personnage ou des interviews des auteurs. Mais le plus gros argument de vente est la traduction d’excellente facture qui est à mille lieux de la traduction approximative proposée par Semic il y a des années (j’ai les deux versions et il n’y a pas photo). Les dialogues y gagnent en profondeur et on a presque l’impression de découvrir cette histoire pour la première fois. C’est vraiment du bon travail !

 

Happy Birthday Street Fighter !!!

Dimanche 17 juin 2012

Cette année, la série de jeux vidéo fête ses 25 ans. L’occasion pour les pros de la manette  et du crayon de poster quelques fan-arts ou même évoquer vos souvenirs de gamers sur le site officiel de l’anniv Street Fighter http://www.streetfighter25.com/ . J’ai moi-aussi posté une modeste contribution sous la forme d’une conversion 3D d’un dessin du studio Udon en charge de l’adaptation comics de la célèbre franchise (et comme je ne suis pas un pro du crayon, je ne pouvais guère faire une autre contribution :-(  )

Voici l’image originale :

Happy Birthday Street Fighter !!! dans 3D 389681_254263521345011_844303483_n

Et ma contribution pour le site anniversaire de Street Fighter à voir avec des lunettes 3D rouge et cyan :

street_fighter_25th_anniversary_3d_anaglyph_by_xmancyclops-d53yaas dans autres

Vous pouvez télécharger ma 3D sur Deviantart.

 

Saint Seiya Omega : Le générique

Jeudi 14 juin 2012

Un peu comme tous les gosses qui ont connu les années 80, j’ai grandi devant les dessins animés du mercredi. Pour les garçons, j’ai toujours eu l’impression que nous étions répartis en deux clans : les pro-DBZ et les pro-Chevaliers du Zodiaque. Moi, personnellement, j’étais plutôt dans la deuxième catégorie et même maintenant, je continue à suivre l’évolution de cette licence avec beaucoup d’intérêt. Il y a à peine quelque jours, je suis tombé sur un article parlant du nouvel animé Saint Seiya Omega, mettant en scène une nouvelle génération de Saints (chevaliers en VF). J’ai d’abord essayé de voir un premier épisode par curiosité et autant dire qu’il y a du changement. Le style graphique est très différent, la violence est atténuée (la série pouvant maintenant s’adresser à un jeune public) par rapport à l’original et les armures tiennent maintenant dans des cristaux. Mais, malgré ces modifications, je me suis fait les 10 épisodes en VOST et finalement j’ai plutôt bien accroché. Pour le plaisir, voici le générique avec une reprise du célèbre Pegasus Fantasy.

Image de prévisualisation YouTube

Et pour ceux qui ne connaissent pas, voici le générique du Lost Canvas, une autre série spin-off de Saint Seiya se déroulant au 18ème siècle. On peut là-aussi y voir un character design différent de celui qu’on connait.

Image de prévisualisation YouTube

 

JSA en 3D

Mardi 12 juin 2012

Voici une conversion 3D des héros du golden-age (les années 40) de la JSA (Justice Society of America). Le dessin est des Kubert père et fils, à savoir Joe et Andy Kubert pour la série DC : Legacies. Pour être franc, j’ai une petite fascination pour les héros du golden age dont j’apprécie le côté légèrement désuet. Je pense que c’est parce qu’ils font référence à une époque plus naïve dans laquelle les bons et les méchants étaient clairement identifiés. Ces personnages bénéficient à l’heure actuelle d’un dépoussiérage dans la série Earth 2 de James Robinson dans le cadre du New 52. Pour l’instant, il n’y a aucune information sur une éventuelle publication en France, mais si Robinson est au même niveau que sur son Starman, on ne peut que croiser des doigts en espérant que l’attente ne sera pas trop longue.

Voici l’image originale :

JSA en 3D dans 3D 551006_251944284910268_1183296453_n

Et ma conversion 3D (lunettes 3D rouge/cyan) :

jsa_in_3d_anaglyph_by_xmancyclops-d53ccm8 dans 3D

Vous pouvez télécharger ma 3D sur Deviantart.

 

Wonder Woman par Brian Azzarello et Cliff Chiang

Dimanche 10 juin 2012

Wonder Woman par Brian Azzarello et Cliff Chiang dans culte wonder-woman-promo-chiang

Cet article aurait pu être intitulé DC Renaissance partie 4, car c’est bel et bien les premiers épisodes de la nouvelle série de Wonder Woman qui sont proposés dans ce nouvel album librairie. Faisons d’abord un petit récapitulatif sur l’offre Renaissance d’Urban. La Renaissance est proposée conjointement en kiosque et en librairie. Certaines séries seront publiées sur les deux supports (ex : Justice League présent en album en librairie ainsi que dans DC Saga) alors que d’autres seront exclusives au kiosque ou à la librairie (Flash dans DC Saga par exemple). Wonder Woman est donc une exclusivité librairie et ses aventures ne paraîtront pas en kiosque. Pour la relance de cette série, on retrouve Brian Azzarello (plutôt connu pour ses incursions dans l’univers de Batman et ses ambiances polar) au scénario et Cliff Chiang au dessin.

wonder-woman dans culte

Le pitch, assez simple sur le premier épisode, va avoir des ramifications importantes et on découvrira même que ce qu’on connaissait sur les origines de Wonder Woman est faux. Une jeune femme nommée Zola est menacée de mort. Un dieu appelé Hermès intervient pour la sauver de deux centaures et lui confie une clé qui la téléporte jusqu’à l’appart londonien de Wonder Woman. Quel secret cache Zola ? En quoi son existence peut-elle semer la discorde parmi les dieux ? Quel lien unit Zola, Wonder Woman et le reste du panthéon grec ?

wonderwoman_preview

C’est avec beaucoup de finesse qu’Azzarello transpose Wonder Woman dans le 21ème siècle. En effet, l’auteur revisite et utilise à son gré tout un tas de références mythologiques tout en nous montrant que les dieux se sont adaptés au monde contemporain. On est bien loin du Thor chez Marvel qui continue à s’exprimer de façon shakespearienne mais qui semble incapable de se servir d’un téléphone malgré des années passées dans le monde moderne. Les dieux grecs d’Azzarello ont une parfaite connaissance de notre monde et leurs vêtements reflètent notre époque à la perfection. Ce point particulier m’a beaucoup fait penser à Percy Jackson qui a connu lui-aussi une adaptation comics. C’est avec beaucoup d’intelligence également qu’Azzarello va nous rappeler les origines classiques de la belle amazone pour mieux nous faire comprendre que ce qu’on pensait savoir sur Diana n’est pas exact, nous livrant ainsi ses toutes nouvelles origines (c’est le New52 donc tout est possible) qui vont la lier définitivement au secret de Zola et à l’ensemble des querelles du Panthéon. C’est donc une aventure à mi-chemin entre action et intrigue qui attend notre amazone et autant dire qu’elle va devoir se la jouer fine. Au dessin, Cliff Chiang (et Tony Atkins pour les épisodes 5 et 6) nous livre une belle performance sans être aussi tape-à-l’oeil que Jim Lee sur Justice League. Avec Flash (en kiosque) et Batman (kiosque et librairie), Wonder Woman est l’un de mes titres préférés de la renaissance DC.

Attention : Pour adultes.

 

12

Foyers des jeunes |
le blog vidéo de Jeff |
Ayasha la doguette sourde |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FAITES PART FETE
| Les jardins de la Régie
| laelpesi