• Accueil
  • > comics
  • > Kingdom Come : L’apocalypse selon Waid et Ross

Kingdom Come : L’apocalypse selon Waid et Ross

Kingdom Come : L'apocalypse selon Waid et Ross dans culte 4

Alex Ross est sans nul doute l’un des artistes contemporains les plus influents dans la BD américaine. Ross fait un début très remarqué sur Marvels au côté du scénariste Kurt Busiek. Le photo-réalisme de ses planches/peintures lui vaudront une certaine reconnaissance dans un milieu dans lequel peu de peintres arrivent à percer. Ross arrive ensuite chez DC avec dans ses cartons une histoire dans laquelle les héros devront faire face à une apocalypse imminente. Alex Ross, aux côtés du scénariste Mark Waid (Flash à l’époque), va proposer Kingdom Come, une histoire en 4 parties réunissant toutes les pointures DC située dans la collection Elseworlds. Cette histoire a déjà été publiée par Semic dans les Planète DC 2 et 3 à la fin des années 90 mais Urban a récemment proposé une version cartonnée qui ne devrait laisser personne indifférent.

Comic4 dans culte

Kingdom Come se situe dans un futur prôche dans lequel les héros de l’âge d’or ont laissé la place à une nouvelle génération de surhommes plus violente. Wesley Dodds, alias le superhéros de l’âge d’or connu sous le nom de Sandman, a des visions d’un futur apocalyptique sur son lit de mort. Il essaie de convaincre le révérend Norman McCay que ses visions vont se réaliser mais le révérend est plutôt sceptique. A la mort de Wesley Dodds, Norman McCay va à son tour avoir des visions. Le Spectre apparaît alors pour demander au révérend de l’aider à chatier les coupables de l’apocalypse à venir. Pendant ce temps-là, un affrontement entre héros et vilains va causer une catastrophe nucléaire au Kansas. Cet incident oblige Superman à sortir de sa retraite et à réunir l’ancienne garde de héros pour mettre les petits nouveaux au pas.

kingdomcome_800

Kingdom Come est un vrai chef-d’oeuvre à tous les niveaux. Tout d’abord, ce qui saute aux yeux est le graphisme particulier de Ross. Le gros point fort de Ross est sa volonté de donner l’impression que ses personnages pourraient évoluer dans le monde réel, ce qui justifie grandement l’usage de la peinture pour les illustrations. Au final, les planches sont super détaillées, si bien qu’on a l’impression que l’on pourrait croiser Superman au coin de la rue. Un soin particulier est apporté à tous les personnages, peu importe qu’ils soient des acteurs importants de l’histoire ou des seconds couteaux. Les visages des personnages sont calqués sur des modèles, les costumes montrent des plis comme n’importe quel vêtement et au final tout ça rend les situations crédibles aux yeux du lecteur. Pour seconder Ross, on a un Mark Waid en grande forme dont l’écriture est vraiment naturelle. Les fans apprécieront certainement les multiples clins d’oeil que l’on trouve tout au long de l’album et qui seront invisibles aux lecteurs néophytes. Les thèmes abordés sont très intense que ce soit au niveau de l’escalade de la violence, du conflit générationnel entre les « vieux » héros et la nouvelle génération ou encore la capacité des héros à influer sur l’avenir de la race humaine. Au final, les implications philosophiques de la lutte de Superman et ses comparses sont importantes et amènent aussi le lecteur à se poser des questions quant au sens de l’histoire. La version d’Urban de cet album propose des bonus non-négligeables que ce soit au niveau des planches « bonus », des croquis de personnage ou des interviews des auteurs. Mais le plus gros argument de vente est la traduction d’excellente facture qui est à mille lieux de la traduction approximative proposée par Semic il y a des années (j’ai les deux versions et il n’y a pas photo). Les dialogues y gagnent en profondeur et on a presque l’impression de découvrir cette histoire pour la première fois. C’est vraiment du bon travail !

 

2 réponses à “Kingdom Come : L’apocalypse selon Waid et Ross”

  1. batman dit :

    Excellente critique, très bien écrite.

  2. xmancyclops dit :

    Merci batman, n’hésite pas à repasser à l’occasion aussi bien pour les critiques comics que pour les 3D faites maison.

Laisser un commentaire

Foyers des jeunes |
le blog vidéo de Jeff |
Ayasha la doguette sourde |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FAITES PART FETE
| Les jardins de la Régie
| laelpesi