• Accueil
  • > cinema
  • > Un petit point sur les sorties Warner Animation

Un petit point sur les sorties Warner Animation

Warner Animation a fait très fort en ce début du mois de juillet puisque trois films d’animation sont sortis en DVD (ou en blu-ray pour ceux qui sont équipés) dans le but de coïncider avec le Comic-Con de Paris (et aussi profiter de l’effet de la relance DC initié par Urban). C’est ainsi que Batman Year One, Justice League : Doom (ou La Ligue des Justiciers : Echec en vf) et Superman contre l’Elite viennent s’ajouter à nos DVDthèques.

Image de prévisualisation YouTube

Batman Year One est clairement le plus de ces trois DVD car il adapte le comic-book culte de Frank Miller et David Mazzucchelli. L’histoire met en parallèle les aventures de Bruce Wayne, de retour à Gotham après des années d’absence, avec l’arrivée de Jim Gordon dans les forces de police de Gotham. Au-delà des débuts de Batman, on assiste aussi aux prémices de la collaboration de ces hommes pour défendre la justice. Ce film d’animation suit l’histoire de Miller et Mazzucchelli de façon très fidèle, on y retrouve les narrations à la première personne, la violence et la noirceur du récit de Miller ainsi qu’une patte graphique proche du style de Mazzucchelli. Ce film plaira aux fans du comic et ce n’est pas un hasard si Urban le propose en combo avec la BD.

Image de prévisualisation YouTube

Justice League Doom est une très bonne surprise. Bien que partiellement inspiré par l’excellent JLA Tower of Babel de Mark Waid, Justice League Doom propose une intrigue complètement inédite écrite par le regretté Dwayne McDuffie. Les membres de la Justice League vont avoir fort à faire puiqu’un nouveau groupe de vilains, la Legion of Doom, a trouvé les moyens de les battre en piratant les ordinateurs de la Batcave. McDuffie parvient à construire une intrigue qui mélange des combats épiques avec des moments un peu plus intimistes pour nos héros. Le tout est magnifiquement servi par un character design de Phil Bourassa qu’on peut aussi voir à l’oeuvre sur Young Justice (je ne serais d’ailleurs pas étonné si ce film se déroulait dans le même univers que Young Justice). J’ai quand même un souci avec la voix vf de Flash. Si elle collait plutôt bien au personnage de Wally West dans le Justice League de Bruce Timm, en revanche elle ne colle plus avec le personnage de Barry Allen supposé être plus posé. Il serait bien que Warner puisse voir au-delà des costumes et pouvoirs pour s’intéresser au personnage sous le costume car Wally et Barry n’ont rien à voir si ce n’est qu’ils ont partagé le costume de Flash, tout comme Hal Jordan, John Stewart et Guy Gardner n’ont rien à voir mis à part le costume de Green Lantern (et pourtant leurs voix sont bien différenciées).

Image de prévisualisation YouTube

Superman contre l’Elite m’a par contre un peu déçu. L’histoire s’inspire des épisodes du comic-book à l’époque où Joe Kelly était au scénario. C’est d’ailleurs à Kelly que revient la tâche d’adapter son histoire pour ce film. Superman va se retrouver confronter à l’Elite, un groupe de super-héros qui n’hésite pas à utiliser la loi du plus fort pour combattre les tyrans à travers le mode et pour ringardiser Superman. Le scénario de Kelly est efficace. S’inspirant de The Authority de Warren Ellis, Kelly oppose les méthodes de Superman à celles plus pro-actives de l’Elite en s’interrogeant sur la pertinence de celles-ci. En revanche, le character design est catastrophique et il suffit de voir à quoi ressemble Superman pour s’en convaincre. Superman est mastoc, son menton énorme et, alors qu’on se dit qu’au bout d’une heure quinze de film on aura eu le temps de s’y faire, rien n’y fait. C’est la première fois que je vois un chara design si raté chez Warner. Par contre, impossible de savoir si le film est fidèle aux comics car je ne les ai pas lues.

 

Laisser un commentaire

Foyers des jeunes |
le blog vidéo de Jeff |
Ayasha la doguette sourde |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FAITES PART FETE
| Les jardins de la Régie
| laelpesi