Astonishing Spider-Man et Wolverine

Astonishing Spider-Man et Wolverine dans culte spiderwolv001_col_02

Astonishing Spider-Man et Wolverine est une mini-série en 6 épisodes écrite par Jason Aaron et dessinée par Andy Kubert et publiée aux USA en 2010-2011. En France, la série a d’abord été publiée dans le magazine Spider-Man avant d’être rééditée dans un 100% Marvel par l’éditeur Panini. Astonishing Spider-Man et Wolverine perpétue une recette qui avait déjà marché sur Astonishing X-Men : mettre les meilleurs créateurs sur les meilleurs comics tout en restant accessible au grand public. Cependant, à l’époque des Astonishing X-Men de Joss Whedon et John Cassaday, même si le succès critique et public est évident, les auteurs peinent à tenir la cadence d’une série mensuelle. Donc pour la nouvelle mouture de titres Astonishing, Marvel préférera mettre l’accent sur des séries limitées, ce qui laisse aux créateurs une plus grande liberté au niveau des délais. C’est ainsi que la mini Astonishing X-Men de Warren Ellis et Kaare Andrews se voit rejoindre par le très moyen Astonishing Thor de Robert Rodi et Mike Choi et par la série qui nous intéresse Astonishing Spider-Man et Wolverine.

prv5702_pg6 dans culte

L’histoire débute alors que nos deux héros, Spider-Man et Wolverine, sont perdus à l’époque des dinosaures depuis un certain temps et ne sont pas en bons termes. Spider-Man tente de trouver un moyen de retourner à leur époque (et il y a urgence car un gros astéroïde arrive) tandis que Wolverine reigne sur des hommes-singes. Mais pour comprendre ce qui est arrivé, il faut remonter un peu dans le temps lorsque Spider-Man et Wolverine ont tenté d’empêcher un cambriolage dans une banque de New York.

Astonishing_Spider-Man_-_Wolverine_Vol_1_4

Astonishing Spider-Man est un comic exemplaire sur un certain nombre de points. Tout d’abord le scénario est vraiment fun. La relation entre Spider-Man et Wolverine me fait penser à un excellent buddy movie. Tout oppose ces deux personnages. Spider-Man parle tout le temps et est amateur de mauvaises plaisanteries en plein combat alors que Wolverine est un héros beaucoup plus taciturne. Bref, ils n’ont rien pour être amis et pendant toute la série, il y a une vraie tension car on ne sait jamais s’ils vont s’étriper ou au contraire parvenir à s’entendre. Ce que j’aime bien aussi dans ce récit, c’est qu’Aaron ne va pas hésiter à faire vivre à nos héros dans une aventure spatio-temporelle complètement délirante mais maîtrisée de main-de-maître du début jusqu’à la fin par le scénariste. Quant au dessinateur Adam Kubert, il nous livre l’une des meilleures performances de sa carrière en allant jusqu’à adopter sur quelques planches un style proche de son frère Andy sur la série Origins (c’est à dire un crayonné non-encré mis directement en couleur).

Bref je recommande vivement ce comic qui est un concentré de fun à l’état pur, peu importe quel type de lecteur de comics vous êtes.

Laisser un commentaire

Foyers des jeunes |
le blog vidéo de Jeff |
Ayasha la doguette sourde |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FAITES PART FETE
| Les jardins de la Régie
| laelpesi