• Accueil
  • > 3D
  • > Ant-Man : petite 3D et critique rapide de la nouvelle série régulière

Ant-Man : petite 3D et critique rapide de la nouvelle série régulière

Ant-Man : petite 3D et critique rapide de la nouvelle série régulière dans 3D Ant-Man-Samnee-Variant-a2299

Marquez bien cette date sur votre calendrier : Juillet 2015 est le mois Ant-Man. En effet, jusqu’à présent, le plus minuscule des héros Marvel est loin d’être une star et on ne peut pas dire que Panini a été pressé de publier ses aventures jusqu’à présent. La précédente série Ant-Man, écrite par Robert Kirkman (Walking Dead, excusez du peu), est restée dans les cartons pendant 9 ans alors Walking Dead commençait à connaitre un succès grandissant aux USA puis en France. Il faut dire que Ant-Man n’a jamais été un personnage très populaire et était le plus souvent cantonné aux titres de groupes tels que Avengers ou Fantastic Four. Hors, ce mois-ci, alors qu’il est à l’affiche du nouveau film des Studios Marvel, Ant-Man apparait dans diverses productions presse ou librairie. Celle dont je vais vous parler, c’est sa nouvelle série régulière publiée en France depuis le mois dernier. Cette nouvelle série, écrite par Nick Spencer et dessinée par Ramon Rosanas, met en scène les aventures du second Ant-Man, Scott Lang, qui semble pas mal galérer depuis sa résurrection dans Children’s Crusade et son départ de la Fondation du Futur. En effet, Scott a beaucoup de mal à trouver un emploi et décide de postuler pour un poste de chef de la sécurité chez Stark. Très franchement, j’aime bien cette nouvelle série qui met d’emblée le personnage sur de bons rails. En effet, alors que l’aspect humain de l’univers Marvel se perd de plus en plus au fur et à mesure que la branche comics fait de son mieux pour singer les succès de Marvel Studios (SHIELD omniprésent, marginalisation des mutants au profit des Inhumains, etc …), Ant-Man nous montre qu’il est encore possible de faire du Marvel chez Marvel et renoue avec la tradition des « héros à problèmes » initiée par Stan Lee dans les années 60. Scott Lang n’est pas un super-soldat, ni un milliardaire en armure et il n’est affilié à aucune agence de super-espions. Il est juste un père divorcé de 40 ans au chômage, ancien criminel, qui veut gagner sa vie pour rester le proche possible de sa fille Cassie (elle-aussi revenue à la vie, c’est pratique les résurrections quand même). Nick Spencer est définitivement dans le ton de la comédie qu’il affectionne depuis Superior Foes of Spider-Man et Ramon Rosanas nous livre une très bonne performance avec un style graphique très épuré un peu dans là même veine que Steve Lieber (Superior Foes of Spider-man) ou Chris Samnee (Daredevil). A noter un épisode très dispensable d’Iron Man en fin de magasine vite lu et vite oublié.

Pour finir, voici ma conversion 3D de la couverture du premier épisode d’Ant-Man par Chris Samnee  (à voir avec vos vieilles lunettes 3D avec des filtres rouge et cyan) lunettes3Dvm dans 3D :

ant_man_by_chris_samnee_in_3d_anaglyph_by_xmancyclops-d9018fx

Vous pouvez télécharger ma 3D sur Deviantart.

Laisser un commentaire

Foyers des jeunes |
le blog vidéo de Jeff |
Ayasha la doguette sourde |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FAITES PART FETE
| Les jardins de la Régie
| laelpesi