• Accueil
  • > "la pelleteuse à comics"

Archive pour la catégorie '« la pelleteuse à comics »'

Batman l’enfant des rêves par Kia Asamiya

Dimanche 19 juin 2011

Les mangas et les comics sont deux univers à part. Les mangas ont le vent particulièrement en poupe. Ils correspondent parfaitement aux goûts de personnes qui ont grandis dans les années 80-90 avec les premières séries d’anime en France et à ceux de la génération « consoles ». Les séries mangas ne connaissent pas de crossovers entre séries ce qui les rend très accessibles au lecteur qui ne veut suivre qu’une seule série et touchent plusieurs genres ce qui permet d’avoir un public diverse et souvent même féminin. Les comics, quant à eux, touchent un public plus initié. Le genre majoritaire est celui des super-héros dont l’univers est plutôt masculin, la notion de continuité est omniprésente, ce qui peut faire peur aux éventuels nouveaux lecteurs, et les séries sont en crossovers constant, obligeant les lecteurs à suivre plus d’une série.

batmanelhijodelossueosextras04.jpg

Pourtant, il est arrivé qu’éditeurs de comics et auteurs de  mangas tentent de créer des ponts entre les deux univers. C’est de cette volonté que DC s’est mis d’accord avec le mangaka Kia Asamiya pour faire une série Batman pour le marché japonais. Cette série sera publiée en avant-première en France par Semic en 2001 pour le premier volume et en 2002 pour le second avant d’arriver sur le marché américain en 2003. La France est le premier pays occidental à avoir publié cette série.

rlb3gh.jpg

Une nouvelle drogue inonde le marché à Gotham City, la drogue « Otaku ». Les utilisateurs de cette drogue peuvent prendre l’apparence, la personnalité et les capacités des personnages dont ils sont fans avant de succomber aux effets de cette substance. Batman va donc faire à toute une bande d’imitateurs de ses pires ennemis qui vont mettre Gotham à feu et à sang.

2qi0kma.jpg

Par ce manga, Kia Asamiya se livre à une vrai déclaration d’amour du Dark Knight et de son univers. La drogue « Otaku » utilisée dans le scénario fournit une toile de fond à son intrigue tout en permettant de toucher à tous les pires ennemis de Batman sans les intégrer réellement à l’histoire par souci de continuité. Asamiya déplace astucieusement l’intrigue à Tokyo dans le deuxième album et Batman y évolue avec la même aisance qu’à Gotham. Cependant, son scénario souffre d’un gros point noir. Dans le deuxième album on apprend que le méchant principal, âgé de 46 ans, est un fan de Batman depuis son adolescence. Si on estime que Batman a commencé sa carrière à l’âge de 25 ans, Batman a alors plus de la cinquantaine d’années, soit l’âge qu’il est supposé avoir dans le Dark Knight Returns de Miller. Asamiya s’est sans doute laissé emporté par son amour du chevalier noir et perd toute cohérence sur la fin. Dommage car ces albums sont vraiment sympas.

2m5la1v.jpg

Les dessins d’Asamiya demandent un temps d’adaptation (les personnages ont tous des gros nez) mais ils collent bien à l’univers. On regrette quand même que l’éditeur ait jugé utile de retourner les planches pour coller au sens de lecture occidental. Du coup, tous les personnages deviennent gauchers. Ces mangas sont quand même à recommander à ceux qui voudraient découvrir le chevalier noir et son univers. Bref, c’est un bon moment de lecture.

Batman / Captain America par John Byrne

Mercredi 8 juin 2011

batmancaptainamerica001.jpg

Qui aurait pensé voir Batman et Captain America dans un même crossover (mis à part les lecteurs de DC vs Marvel bien sur). Peu de monde pouvait imaginer ces personnages partager une même aventure. Batman est un héros sombre, agissant la nuit, préférant plutôt agir seul, intimidant et expéditif. Captain America est un personnage plus ouvert, vétéran de la seconde guerre mondiale, décalé avec son époque, fortement associé avec l’équipe des Vengeurs et patriote. Ces deux personnages semblent vraiment différents, pourtant un certain nombre d’éléments rapprochent ces deux héros. Tous les deux ont été crées avant l’entrée des Etats-Unis dans la seconde guerre mondiale, tous les deux n’ont pas de pouvoirs et se sont vus associés avec un partenaire plus jeune (Robin et Bucky). C’est avec tous ces éléments en tête que John Byrne, scénariste et dessinateur à succès dans les années 80, décide de créer cette aventure en 1998 pour DC et Marvel.

savedbybatmanl.jpg

 » Janvier 1945. La seconde guerre mondiale fait rage. Le Projet Gotham excite la convoitise du Joker, tandis que l’armée soupçonne Bruce Wayne, principal mécène du Projet, d’être le complice du criminel. Steve Rogers, alias Captain America, est engagé pour surveiller Wayne/Batman. Mais qui renseigne le Joker et tire les ficelles dans l’ombre ? »

Ce récit de Byrne est intéressant à plus d’un titre. Tout d’abord, le choix de l’époque est plutôt audacieux. Batman/Captain America est en effet le seul crossover à ma connaissance qui se déroule pendant le seconde guerre mondiale. On retrouve avec plaisir les personnages (notamment Bucky, le partenaire de Cap), les looks (Batman avec des oreilles courtes, Jim Gordon un peu enrobé), les attitudes (Batman est souriant !!), les véhicules ou les immeubles de cette époque. On observe avec beaucoup d’intérêt les interactions entre les deux héros mais aussi les relations entre les deux vilains de l’histoire (le Joker va d’ailleurs surprendre le lecteur au cours du récit). Byrne se montrera d’ailleurs très imaginatif en mélangeant les duos de héros (Bucky aux côtés de Batman et Robin aux côtés de Cap) et sur l’épilogue de son histoire digne des meilleurs Elseworlds/What If.

batmancaptainamerica1.jpg

Au final, Byrne sort des sentiers battus avec ce crossover. Intéressant de bout en bout, les fans de l’auteur ou de crossovers apprécieront cette relecture de ces deux mythes.

Wildguard : à mi-chemin entre Avengers et La Nouvelle Star

Samedi 21 mai 2011

Wildguard est une série publiée chez Image dont les six premiers épisodes ont été publiés en France chez Angle Comics en 2006. Cette série a été crée par Todd Nauck qui assure à la fois le scénario et le dessin. Nauck est surtout connu pour sa collaboration sur Young Justice chez DC aux côtés de Peter David et pour la back-up d’Amazing Spider-Man où on voit Spidey aux côtés du Président américain actuel alors qu’il était juste élu.

wildguardtlralit1.jpg

Wildguard nous emmène dans les coulisses d’un casting télévisé pour une équipe de super-héros appelée Wildguard. Des super-héros, certains se cherchant un groupe à rejoindre tandis d’autres recherchent la gloire, doivent faire la démonstration de leurs pouvoirs devant un jury. A la fin du processus, seuls cinq d’autres eux seront retenus. Cependant, le casting va être animé lorsqu’une large partie des candidats va être kidnappée. Une équipe de secours est alors constituée des candidats restants.

wildguardtlralit2.jpg

Wildguard est un comic agréable à lire. Basé sur une idée pas encore exploitée, le scénario nous montre la constitution d’une équipe de super-héros tout en exploitant les codes de la téléréalité. Todd Nauck aura même la bonne idée de permettre aux lecteurs de Wildguard d’intégrer leur héros préféré à leurs équipes. Il parait que certains lecteurs se sont pris au jeu au point de monter des sites internet pour soutenir leurs poulains. Ce comic est donc à découvrir d’autant que le label Angle Comics n’existe plus et qu’on peut trouver ce bouquin à 3 euros en grandes surfaces.

 

Lobo/The Mask : A la recherche du Tarba Suprême

Samedi 30 avril 2011

Tout collectionneur de comics connait ça : une collection de comics se construit au fur et à mesure du temps. Les nouveautés sont toujours les comics qu’on retrouve le plus facilement une fois qu’on a bien accumulé dans nos bibliothèques, mais parfois il arrive que le collectionneur se lance dans une aventure digne de l’archéologue au chapeau et au fouet pour déterrer de vieux comics qui valent eux-aussi le coup d’être lus, présentés et conseillés. A partir d’aujourd’hui, ce blog se voit donc doté d’une toute nouvelle rubrique intitulée « la pelleteuse à comics ». Dans cette rubrique, je présenterais des comics qui prenaient la poussière perdus dans mes étagères. Amateur d’archéologie, cette rubrique est faite pour vous.

lobomask1.jpg

C’est le crossover Lobo/The Mask qui inaugure cette rubrique. Ce crossover en 2 parties publiées par DC et Dark Horse aux USA et par Semic en France dans le Spécial DC n°1 a pour héros Lobo, un mercenaire intergalactique quasi-immortel, et le Mask, un individu lambda doté de pouvoirs exceptionnel grâce à un masque vert trouvé le plus souvent de façon fortuite. On retrouve au scénario John Arcudi et Alan Grant et au dessin Doug Mankhe.

maskshapechange10.jpg

L’histoire est très simple. Lobo est engagé par des extraterrestres pour retrouver un dangereux terroriste à la tête verte (que Lobo surnommera vite le Tarba Suprême). Pendant ce temps, un « petit entrepreneur » (il faut comprendre par là un petit criminel opportuniste) du nom d’Ira Staub trouve un masque dans une ruelle qui le gratifie de pouvoirs exceptionnels. Il sera vite attaqué par des extraterrestres et devra faire face par la suite à Lobo qui pense qu’il s’agit du Tarba Suprême. Commence alors l’une des aventures les plus déjantées qu’il m’ait été donné de lire.

maskhf28.jpg

Lobo/The Mask est un comic particulièrement fun. Sur une base scénaristique simple, l’histoire enchaine les affrontements et les gags les plus délirants. Aucun temps morts puisqu’un gag en entraine un autre. Le dessinateur Doug Mankhe sera partie intégrante dans ce délire puisqu’il mettra en image avec beaucoup de talent toute la violence et l’humour du scénario. Mention spéciale au caméo du rédacteur du livre Dan Raspler qui ne sera pas épargné par les auteurs. N’oublions pas non plus les commentaires publiés sur la 4ème de couverture.

maskhf29.jpg

Je recommande ce livre à tous les malades mentaux qui se marrent devant beaucoup de violence gratuite. Ce cross est vraiment bon.

Attention : Déconseillé aux plus jeunes même s’ils ont aimé le film « The Mask » avec Jim Carrey.

12

Foyers des jeunes |
le blog vidéo de Jeff |
Ayasha la doguette sourde |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FAITES PART FETE
| Les jardins de la Régie
| laelpesi