Archive pour la catégorie '3D'

Tutoriel de conversion 3D nouvelle version (GIMP+Bas Relief)

Mercredi 30 juillet 2014

J’ai déjà écrit sur ce blog des tutoriels de conversion 3D mais cette version sera certainement celle qui rend le mieux compte de ma connaissance actuelle de ces logiciels. En effet, lors de mes précédents tutoriels, je commençais tout juste à explorer la conversion 3D et je n’avais pas encore toute la pratique que j’ai maintenant. Mais il est temps de dépoussiérer tout cela et de vous faire découvrir tous les mystères cachés derrière la conversion 3D (musique de suspense). Je vais donc prendre en exemple la conversion de la variant cover de Bryan Hitch du numéro 33 de Batman, mais il faut que vous sachiez que la méthode que je propose peut s’adapter à tout type d’image. Tout d’abord, faisons une petite vérification du matériel. Il vous faut tout d’abord un ordinateur (si vous lisez ce tutoriel sur votre smartphone, courez tout de suite vers votre ordinateur) et une paire de lunettes 3D (pas les Real3D ou autres utilisées dans les salles obscures) à filtre rouge et cyan Tutoriel de conversion 3D nouvelle version (GIMP+Bas Relief) dans 3D Lunette3DVideoDerniereSeance ainsi qu’une image à convertir. Voici la mienne qui est plutôt cool mais encore une fois, rien ne vous interdit de prendre une photo de Belle-Maman comme image de départ :

BATMAN-33-variant-cover-c381e

Avant de commencer, nous devons d’abord télécharger et installer GIMP (http://www.gimp.org/), un équivalent gratuit à Photoshop (d’ailleurs tous les logiciels avec lesquels je travaille sont gratuits). Nous voici enfin prêts.

Première étape : Dessiner la Depthmap

La quoi ? La Depthmap ou carte de profondeur. La depthmap est l’étape essentielle à la conversion 3D. En effet, la depthmap est un dessin qu’on va créer et qui va contenir toutes les indications de profondeur qu’on veut donner à notre conversion 3D. Réussir sa depthmap, c’est réussir sa 3D.

Tout d’abord, on va sur l’icone de notre image de départ, on fait un clic droit et on ouvre l’image sous GIMP.

1

GIMP démarre et nous ouvre notre image (c’est bon, tout le monde suit là ?).

On localise la fenêtre des calques et on clique dessus la petite icone pour ouvrir un nouveau calque.

2

Une nouvelle fenêtre apparaît. On sélectionne couleur de premier plan puis on valide.

3

Normalement à partir de cette étape, notre image est entièrement recouverte d’un calque noir. Ce calque sera amené à devenir notre depthmap.

Mais précisons tout d’abord ce qu’est une depthmap et comment ça fonctionne. La depthmap est un dessin constitué de couleurs noires, blanches ou grises et qui va servir à donner les indications de profondeurs à notre future 3D. Concrètement, toutes les parties en blanc seront au premier plan, celles en noire en arrière-plan et tous les gris intermédiaires serviront pour les plans intermédiaires (là, j’imagine que ça se corse un peu). Pour dessiner la depthmap, on va se servir de l’image d’origine comme guide. On commence par abaisser l’opacité du nouveau calque (pas entièrement hein) pour à nouveau apercevoir notre image d’origine. Vous pouvez aussi zoomer sur l’image avec la loupe pour mieux voir les détails.

4

A partir de la boite à outils, on clique sur l’outil de sélection libre pour sélectionner les parties de l’image qui nous intéressent. On remplit alors la partie sélectionnée avec une couleur ou un dégradé suivant la situation. Les outils correspondant à ces fonctions sont ceux qui seront les plus utilisés lors de l’élaboration de la depthmap.

5

Les petits carrés noir et blanc correspondent à la sélection de couleur. Cliquer sur l’un d’eux fait apparaître la fenêtre de modification de couleur. On modifiera surtout la couleur de premier plan. La couleur d’arrière plan sera essentiellement utilisée dans les dégradés. Attention, seuls les gris nous intéressent.

6

A partir de là on peut commencer à travailler. Dans un premier temps, j’ai sélectionné la main de Killer Croc qui est en premier plan et je recouvre ma sélection de couleur blanche.

7

Le dessin de la depthmap commence. N’oubliez pas de remettre la transparence à 100% avant de la sauvegarder le plus souvent possible car on n’est jamais à l’abri d’une coupure de courant qui vous fait perdre tout votre travail.

Voici les différentes étapes dans l’élaboration de ma depthmap :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

Bon ok, cette conversion est plutôt compliquée et implique quelques dégradés comme par exemple sur le corps du Joker. Les dégradés sont difficiles à utiliser pour des novices. On sélectionne une couleur pour la couleur de premier plan et on en sélectionne une autre pour la couleur d’arrière plan et on remplit la sélection avec un dégradé de ces deux couleurs. Ça permet de traiter de la profondeur d’un objet qui est sur plusieurs plans (ex : un sol, un mur, le bras de Phoenix Wright quand il pointe le coupable du doigt http://xmancyclops.deviantart.com/art/Ace-Attorney-3D-Anaglyph-3-338178791 etc …). Avec le temps, le dégradé sera l’un des nombreux outils que vous apprendrez à maîtriser pour mettre en valeur certains détails subtils de votre conversion 3D. J’en profite aussi pour ajouter que vous pouvez très bien faire votre depthmap sous Photoshop si vous possédez ce logiciel. J’ai néanmoins une préférence pour GIMP parce qu’il est gratuit tout en étant aussi performant que Photoshop.

Bon,maintenant que la depthmap est faite, on a passé le plus dur. Il est donc temps de réaliser notre conversion 3D.

Deuxième étape : La conversion en elle-même

Beaucoup utilisent GIMP ou Photoshop pour réaliser directement la conversion 3D mais personnellement je n’ai pas réussi à maîtriser cette méthode. Je vais plutôt vous recommander de faire votre conversion avec Bas-Relief et vous allez voir, c’est beaucoup plus simple car, à partir de là, on n’a plus de calques à gérer. Une fois que votre depthmap est correctement sauvegardée, vous pouvez fermer GIMP. A partir de là, on va utiliser Bas-Relief, un logiciel gratuit dans sa version démo. Pas d’inquiétude, la version démo sera suffisante pour le travail à faire et vous pouvez la garder sans limite de temps. Téléchargez tout d’abord Bas-Relief au lien suivant http://www.3dmix.com/eng/barelief.php, dézipper le tout où vous voulez puis lancez le programme. Une nouvelle fenêtre s’ouvre, signe que tout se passe bien. A partir de là, vous cliquez sur le premier open et vous chargez votre image originale (souvenez-vous, c’est la photo de Belle-Maman) puis sur le second open pour charger votre depthmap. Un peu plus bas, il y a toute une série de différents réglages. Celui qui est intéressant est celui qui commence par « parallax » car il concerne la profondeur de champs. Par défaut il est à 4 (en général, c’est suffisant) mais pour cette conversion je l’ai mis à 5. Une fois l’image chargée, la depthmap chargée et ce réglage fait si besoin est, il ne vous reste plus qu’à cliquer sur Anaglyph Image.

8

Une petite fenêtre s’ouvre pour vous proposer un choix (oui, je sais, choisir c’est l’angoisse) entre le mode colour, half colour ou grey. Le mode colour permettra de créer un anaglyphe sans toucher aux couleurs, le mode half colour permet d’atténuer certaines couleurs (notamment des rouge et bleu trop flashy qui rendraient la conversion 3D pas jolie à regarder avec vos lunettes 3D et qui font saigner les yeux) et le mode grey qui est un mode noir et blanc qu’on utilise si aucun des réglages précédents n’a convenu ou si on veut donner un côté rétro à sa conversion 3D. Très souvent, j’utilise le mode half colour mais pas cette fois-ci. Là je reste en full colour.

9

Il ne vous reste plus qu’à cliquer sur Save pour sauvegarder la conversion. Une fenêtre d’aperçu s’ouvre alors. Vous n’avez plus qu’à fermer Bas-Relief et à ouvrir votre conversion pour admirer le résultat.

hitchbat3d

Pour information, votre image n’est pas sauvegardée en .jpg mais en .tiff. Il s’agit d’un format haute résolution mais beaucoup de sites internet ne sont pas compatibles avec ce format. Moi, je convertis ces images en .png, un autre format haute résolution plus facilement accepté. Sachez aussi que si vous uploadez votre image sur Facebook, le site la reconnait mais il la convertit automatiquement en .jpg ce qui rendra votre image pixelisée et granuleuse. C’est pour cette raison que je n’aime pas poster directement mes conversions 3D sur Facebook et que je préfère Deviantart.

D’ailleurs, en parlant de qualité de conversion 3D, avez-vous remarqué ces traînées sur le côté gauche de mon image ? Ce n’est pas très beau quand même. Ça arrive parfois avec Bas-Relief et ça ne nous laisse pas d’autres solutions que couper un peu l’image si on veut les faire disparaître. Bon, ben c’est parti pour une troisième étape.

Troisième étape (optionnelle) : Se débarrasser des traînées

Bon, on va faire court : ces traînées sur le coté gauche, c’est moche. Cette étape est celle que j’aime pas faire car elle fait disparaître une partie de notre image mais elle est nécessaire dans le cas présent. Bien évidemment, si vous n’avez pas ces traînées sur la gauche, eh bien toutes mes félicitations, vous venez de faire votre première conversion 3D. Pour ceux qui les ont, on fait un clic droit sur notre image 3D et on l’ouvre avec GIMP.

10

On clique sur l’onglet image puis taille du canevas.

11

Une nouvelle fenêtre s’ouvre. On clique sur le symbole en forme de maillons de chaîne puis on réduit la largeur (l’unité exprimée ici est le pixel). Ici, je suis passé de 769 pixels de largeur à 737 pixels. Voici le résultat final :

batman_75th_anniversary_3d_conversion_by_xmancyclops-d7s8j8y dans tutoriels

Merci de m’avoir lu jusqu’au bout. Ce tutoriel a été entièrement réalisé par mes soins. Je vous invite à essayer de reproduire cette méthode chez vous et à me contacter par l’intermédiaire des commentaires pour toute difficulté rencontrée. Vos remarques ne pourront que m’aider à rendre ce tutoriel encore meilleur. Il me reste encore à évoquer les effets de jaillissements mais comme cette image ne s’y prêtait pas, ça fera l’objet d’un prochain tutoriel. Et surtout, n’oubliez pas une chose, faire de la conversion 3D, c’est fun, donc prenez du plaisir :-) .

Batman : Nouvelle 3D pour ses 75 ans

Lundi 28 juillet 2014

Voici une petite 3D pour les 75 ans de Bats avec un dessin de Bryan Hitch. C’est sur cette 3D que j’ai commencé à faire mes captures d’écran pour mon futur tutoriel.

Tout d’abord le dessin original de Bryan Hitch :

Batman : Nouvelle 3D pour ses 75 ans dans 3D BATMAN-33-variant-cover-c381e

Et ma conversion 3D (lunettes 3D à filtre rouge et cyan lunettes3Dvm dans 3D)

batman_75th_anniversary_3d_conversion_by_xmancyclops-d7s8j8y

Vous pouvez télécharger la 3D sur Deviantart.

Astonishing X-Men : review rapide et une petite 3D

Mercredi 9 juillet 2014

Je voulais faire un petit article pour vous présenter ma dernière 3D, mais avant cela, comme je me suis aperçu que l’arc Astonishing X-Men : Boite à Fantômes a été réédité dans l’année dans la collection Marvel Dark chez Panini, donc j’en profite pour vous donner un avis rapide. Lors de cette histoire, le duo d’artistes constitué de Warren Ellis (Transmetropolitan, The Authority) et Simone Bianchi (Wolverine Evolution), a la lourde tâche de succéder au duo superstar constitué de Joss Whedon (Buffy contre les vampires, le film Avengers) et John Cassaday (Planetary). En toute franchise, j’adore cet album et les épisodes se lisent plus facilement sous cette forme-là plutôt que sous la forme de magazines. Warren Ellis est, avec Alan Moore et Grant Morrison, l’un de mes scénaristes préférés et je suis content de le voir tenter quelque chose d’inédit sur les X-Men après la prestation plus classique de Whedon et Cassaday. Il en va de même pour Simone Bianchi dont les prestations sur des planches intérieures sont plutôt rares et dont le talent a été gâché à chaque fois qu’il a collaboré avec Jeph Loeb (Wolverine Evolution, Sabretooth Reborn). Là, avec Warren Ellis, il a un vrai scénariste à ses côtés et c’est agréable de ne pas avoir à suivre une histoire juste parce qu’on aime ses dessins. Bref, même si sur cet album, Ellis n’est peut-être pas à son plus haut niveau, c’est quand même du X-Men comme j’aime. Cet arc est vraiment spécial pour moi et je le recommande même si je conçois qu’il ne sera peut-être pas au goût de tout le monde (certains préféreront peut-être se rabattre sur des histoire plus classiques).

Bon passons maintenant à la 3D. Voici tout d’abord le dessin original de Simone Bianchi (http://simonebianchi.deviantart.com/art/AST-XMEN-POSTER-color-155948530) :

Astonishing X-Men : review rapide et une petite 3D dans 3D AST__XMEN__POSTER_color_by_simonebianchi

Et ma conversion 3D (lunettes 3D rouge et cyan lunettes3Dvm dans 3D) :

astonishing_x_men_in_3d_anaglyph_3_by_xmancyclops-d7pncy3

Vous pouvez télécharger la 3D sur Deviantart.

Nous sommes les X-Men : L’anthologie selon Panini

Vendredi 20 juin 2014

Nous sommes les X-Men : L'anthologie selon Panini dans 3D NOUS_SOMMES

Depuis le lancement d’Urban, les anthologies consacrées aux héros DC semblent remporter un certain succès. Ce succès est selon moi tout à fait mérité et repose sur deux facteurs. Premièrement, les héros DC ont eu une publication plus chaotique en France que les héros Marvel, il y a donc pas mal de chances de tomber sur des récits inédits en fouillant dans le passé de ces persos. Deuxièmement (ou secundo selon votre convenance :-) ), une bonne partie de leur succès s’explique par un éditorial de qualité divisant l’album en différentes périodes et resituant les histoires choisies dans leur contexte. Panini, face au succès de ces anthologies, ne pouvait pas rester en marge alors que la firme possède les droits des personnages Marvel qui restent à l’heure actuelle bien plus populaires ici en France. Nous sommes les X-Men est la deuxième anthologie made in Panini (après Je suis Spider-Man) et la première que je me procure chez eux.

XMen-Days-of-Future-Past-comic-cover dans culte

Bien évidemment, je ne vais pas juger de la qualité des histoires proposées dans cet album puisqu’elles sont toutes incontournables. En effet, le menu est très alléchant que ce soit le tout premier épisode des X-Men par les incontournables Stan Lee et Jack Kirby, le Giant Size X-Men 1 qui introduit la seconde génération de héros mutants, le final mythique de la saga du Phénix Noir, la saga Days of Future Past dont la réédition au moment de la sortie du film éponyme n’est certainement pas fortuite, ou encore les premiers épisodes de New X-Men du duo Grant Morrison et Frank Quitely (et je n’ai pas tout cité). Ces histoires ont toutes leur place dans une anthologie dédiée aux héros mutants. Cependant, je ne peux pas m’empêcher de constater que la plupart des sagas qu’on nous propose tournent autour des Sentinelles. Lorsqu’on sait qu’elles sont les bad guys du dernier film de Bryan Singer, il parait évident que ceci ne doit rien au hasard. Mais bon, je pinaille car ceci n’enlève en rien à la qualité des histoires.

X-Men116_23

En revanche, et c’est beaucoup plus gênant, je trouve la partie éditoriale contenue dans cet album plutôt minimaliste. En effet, je pense qu’il serait bon de resituer les histoires dans leur contexte avant chacune d’entre elles. Par exemple, on peut ainsi préciser que la saga Days of Future Past inspire le Terminator de James Cameron ou que, pour le final de la Saga du Phénix Noir, Chris Claremont, scénariste légendaire des X-Men, ne souhaitait pas faire mourir Jean Grey mais Jim Shooter, l’éditeur des X-Men, ne l’entendait pas de cette oreille (il est d’ailleurs possible de trouver l’histoire telle elle était conçue à l’origine dans Phoenix The Untold Story publiée en 1985). Les articles publiés dans l’album sont intéressants mais je pense que Panini doit revoir l’aspect éditorial pour ses prochaines anthologies pour vraiment concurrencer Urban sur ce terrain-là. Cependant, il m’est impossible de déconseiller cet album, qui, par la qualité de ses histoires m’a rappelé pourquoi les X-Men ont été mon premier amour comics et pourquoi le thème de la tolérance, développé dans leurs aventures, reste toujours d’actualité aujourd’hui.

Pour terminer, je vous propose une petite 3D de mon cru avec un dessin jamais publié en France d’Adi Granov. Ce dessin met en scène toute l’équipe du dessin animé Wolverine et les X-Men qui n’a malheureusement duré qu’une saison.

Voici le dessin original :

10371729_543530312418329_6573600969721140013_n

Et ma conversion 3D (lunettes 3D rouge et cyan etc … 270px-3d_glasses_red_cyan.svg) :

wolverine_and_the_x_men_in_3d_anaglyph_by_xmancyclops-d7mgy46

Vous pouvez télécharger la 3D sur Deviantart.

Batman 75ème anniversaire

Dimanche 1 juin 2014

A moins que vous ne viviez sur une autre planète ou que vous ne soyez pas fans de comics, vous n’êtes pas sans ignorer que Batman souffle ses 75 bougies cette année. Pour célébrer cet anniversaire avec les fans, Warner Bros, groupe multimédia propriétaire de DC Comics, a proposé deux courts-métrages réalisés par les excellents Bruce Timm et Darwyn Cooke et Urban Comics, détenteur de la licence DC Comics en France, a proposé des rééditions de luxe en noir et blanc et à tirage limité de quelques récits emblématiques du Caped Crusader. Pour cet article, j’ai décidé de ne pas parler des récits fondateurs du Dark Knight (surtout qu’ils sont déjà critiqués partout sur le web) mais plutôt de vous proposer de découvrir une sélection de récits moins connus mais néanmoins excellents.

Batman 75ème anniversaire dans

Je vais tout d’abord commencer par une petite rareté que vous avez certainement tous manqués lorsqu’elle est sortie. Il s’agit de Batman Sanctuaire, un petit album noir et blanc avec une couverture rouge hideuse publié par Rackam,un petit éditeur, à l’époque à laquelle Semic possédait encore officiellement la licence DC. La particularité de cet album est de proposer deux récits dessinés par Mike Mignola, le créateur légendaire d’Hellboy. Le premier récit, Sanctuaire, issu de la collection Legends of the Dark Knight, ne déroutera pas les amateurs de Mignola et de son style gothique si caractéristique. Le second, Gotham by Gaslight publié dans la collection Elseworlds, place Batman au coeur du XIXème siècle et le voit tenter de résoudre le mystère de Jack l’Eventreur. Cette deuxième histoire, antérieure à la première, bénéficie d’une intrigue beaucoup plus classique. Le style de Mignola y est aussi beaucoup moins affirmé, l’auteur n’ayant pas encore adopté son style qui caractérisera les aventures de Hellboy. Globalement, le style de Mignola correspond très bien à celui de Batman et on ne peut que regretter que ces deux histoires soient les seules réalisées par cet auteur légendaire. Le choix du noir et blanc, certainement proposé par l’éditeur pour réduire les frais d’impression, a quand même du sens au regard du travail de Mignola sur les ombres. A noter que Mignola ne reviendra sur l’univers de Batman qu’à l’occasion du crossover Batman/Starman/Hellboy.

Batman-Year-100-01-DC-2006-02 dans 3D

On continue avec Batman Year 100 de Paul Pope publié en album cartonné par Panini. En 2039, Batman, que tout le monde pensait disparu depuis longtemps, est traqué par des agents fédéraux pour le meurtre de l’un des leurs. Devenu un homme à abattre, Batman va tenter de résoudre ce meurtre et découvrir une vérité particulièrement dérangeante. C’est sur que le style de Paul Pope ne sera pas forcement du gout de tout le monde. En effet, Pope est bien loin des canons du comics mainstream, cependant sa vision de Batman est si singulière qu’elle mérite qu’on s’y attarde un peu plus. D’autant plus que cet album a autant de qualités que certains grands classiques tout en proposant une vision différente du Chevalier Noir.

 dans culte

On conclue ce petit tour d’horizon des récits un peu plus méconnus de Batman avec le diptyque de Matt Wagner, Batman et les Monstres et Batman et le Moine Fou, tous deux publiés chez Panini aussi. Ces deux récits se situent un peu après Year One et un peu avant Le Long Halloween. Dans ces deux récits, tout en exploitant l’univers décrit dans Year One, Wagner réactualise certaines intrigues du Golden Age (la 1ère apparition d’Hugo Strange, le Moine Fou) et ramène sur le devant de la scène Julie Madison, première « fiancée » officielle du héros. Wagner va aussi mettre l’accent sur une ambiance horrifique et fantastique qui ne manquera pas de rappeler les films d’horreur et les pulps des années 30.

Bonus : Je ne pouvais laisser passer un tel événement sans non plus proposer une petite 3D de mon cru. J’ai pas mal attendu pour trouver un dessin qui rendrait bien en relief. Le dessin de la conversion que je propose a été réalisé par Drake Tsui, un illustrateur membre de Deviantart. Cette conversion que j’ai réalisée il y a une petite semaine est aussi l’occasion pour moi de célébrer l’anniversaire de la figure emblématique qu’est Batman.

Voici le dessin original de Drake Tsui :

the_court_by_quirkilicious-d7gp6kf

Et voici ma conversion 3D (lunettes 3D rouge et cyan lunettes3Dvm) :

batman_vs_owls_in_3d_anaglyph_by_xmancyclops-d7joq11

 Vous pouvez télécharger la 3D sur Deviantart.

Les motion covers 3D de Future’s End (SPOILERS)

Vendredi 23 mai 2014

Depuis quelque temps, DC a lancé un nouveau système de couverture 3D qu’on peut voir sans lunettes, les motion cover 3D. Ce systeme semble fonctionner un peu comme les hologrammes d’antan et bien sur, il est impossible de se rendre compte du rendu de la cover si on ne l’a pas entre les mains. Pour que les internautes puissent avoir un aperçu de la 3D, DC a monté des GIF animés sauf que ce n’est pas tout à fait de la 3D.

Voici un exemple de GIF qu’on peut trouver :

Les motion covers 3D de Future's End (SPOILERS) dans 3D 024.DCC.Batman.1.0_384x591_537564d0180439.28975518

Vous pouvez voir les autres motion covers au lien suivant http://www.comicbookresources.com/?page=article&id=53011.

Il y a quelques temps sur Deviantart, un artiste 3D avait monté sous forme d’anaglyphes certaines covers de Forever Evil. Je n’avais pas capté comment il avait fait jusqu’à ce soir. En fait, l’astuce est dans le GIF animé. On y voit clairement que l’image bouge autour des personnages et qu’il y a plusieurs angles de vue. En utilisant un logiciel en ligne pour décomposer le GIF en différentes images qui le composent, on a 6 prises de vue qui vont nous servir à monter deux anaglyphes par GIF. Chaque image possède alors une vue de l’oeil gauche et une vue de l’oeil droit. On procède alors de la même façon que lorsqu’on veut faire une photo 3D (comme je l’explique dans ce tutoriel qui me semble dater d’un autre siècle). Avec StereoPhoto Maker, il me reste plus qu’à monter ces vues de l’oeil gauche et droit sous forme d’anaglyphes.

 Mais bon, trêve de bavardages et chaussez vos belles lunettes3Dvm dans 3D (je rappelle que pour cette fois, je ne suis pas l’auteur de la profondeur, j’ai juste monté ces images pour qu’elles puissent être vues de tous avec des lunettes à anaglyphes rouge et cyan).

detective1

detective2

action1

action2

aquaman1

aquaman2

arrow1

arrow2

batwing1

batwing2

earth2_1

earth2_2

grayson1

grayson2

gl1

gl2

phantomstranger

phantomstranger2

swthing1

swthing2

Spider-Man et Deadpool en 3D

Lundi 5 mai 2014

C’est parti pour une petite 3D sur un dessin de Shane Davis (Superman Earth One). Pour ceux d’entre vous qui découvrent ce blog avec ces lignes, je rappelle un peu le principe : à l’aide de logiciels de dessin (GIMP, un photoshop-like) et de conversion 3D (Bas-Relief dans mon cas et parfois Stereo Photo Maker en plus), je réalise moi-même des conversions 3D de dessins que je trouve sur Internet. Les logiciels que j’utilise étant gratuits, vous pouvez vous-même tenter de faire vos propres conversions 3D chez vous, d’autant plus qu’il y a pas mal de tutoriels qui traînent sur Internet. Dans le cas qui nous intéresse, le dessin vient d’une couverture d’un numéro d’Avenging Spider-Man inédit en France à ma connaissance.

Voici le dessin original de Shane Davis :

Spider-Man et Deadpool en 3D dans 3D 10273466_524034991034528_1406726254600091218_n

Et voici ma conversion 3D à voir avec des lunettes 3D à filtres rouge et cyan Eyetopia_Commercials_red-blue-glasses dans 3D (je le précise tout le temps car on m’a demandé 2 ou 3 fois pourquoi ça ne marche pas avec les lunettes pour le cinéma. En fait, les lunettes rouge et cyan sont très répandues et peu coûteuses. Et comme je n’ai pas la technologie pour créer une image compatible avec vos lunettes de cinéma et que vous n’avez pas la technologie pour visionner une telle image, ce moyen me semble le plus accessible au plus grand nombre) :

spider_man_and_deadpool_in_3d_anaglyph_by_xmancyclops-d7h3l6m

Une autre information importante qu’il me faut vous communiquer, c’est que la simple création de cette seule image m’a pris toute une après-midi. Je prends toujours beaucoup de plaisir à les créer. En fait, avant de créer l’image, je me demande toujours comment aménager la 3ème dimension que je veux donner à l’image. J’essaie de me demander quelle est la cohérence spatiale de chacun des éléments du dessin et je me demande toujours quels effets donner à la conversion que je vais créer. Parfois, les choses se mettent en place comme dans un puzzle bizarre et parfois, j’ai l’impression d’improviser totalement d’autant plus que je n’ai aucune notion de dessin. Mais je suis quand même content de voir comment j’ai évolué sur mes conversions par rapport aux toutes premières que je faisais (je n’avais que 4 niveaux de profondeur à l’époque et pourtant j’avais l’impression que c’était déjà beaucoup). Il faut absolument que je fasse un nouveau tutoriel, mais je n’arrive pas à trouver le courage de le faire (mais il viendra un jour, enfin j’espère :-) ).

N’oubliez pas, vous pouvez télécharger ma conversion 3D sur Deviantart, et surtout, si faire de la conversion 3D vous intéresse, n’hésitez pas à vous lancer, il suffit juste d’une vieille paire de lunettes 3D, d’un ordi pas forcement puissant et d’un petit grain de démence. Mais croyez-moi, c’est vraiment fun à faire.

Précision de dernière minute : En faisant une petite modif sur cette article, je me suis rendu compte que celui-ci était mon 500ème article. Je ne pensais pas en avoir fait autant, c’est énorme :-)

Doctor Who en 3D

Dimanche 13 avril 2014

Voici une petite conversion 3D que j’ai préparée ce week-end réalisée à partir d’une affiche promotionnelle pour la série TV Doctor Who. Je sais que beaucoup d’entre vous voudront savoir pourquoi je fais cette conversion 3D alors que c’est une série TV et pas un comic-book. Tout d’abord le comic-book Doctor Who existe. A l’origine, ce comic était publié uniquement en Grande Bretagne mais a quand même vu quelques grands noms de la BD s’attaquer à ce personnage (Alan Moore, Dave Gibbons, Grant Morrison). Depuis la relance TV en 2005 et l’attention portée au perso au niveau international, de nouveaux épisodes ont été crées par l’éditeur IDW, dont un certain nombre ont été publiés en France par French Eyes. Un crossover avec Star Trek a même été réalisé. Sans oublier que le personnage du Docteur de The Authority de Warren Ellis est clairement inspiré du Doctor Who. Pour finir, signalons qu’un certain nombre d’épisodes de la série TV ont été écrits par Neil Gaiman lui-même (Sandman, 1602 …). Bref, Doctor Who, c’est à découvrir d’urgence, surtout si on est fan de comics. D’autant plus que la série n’a pas la popularité qu’elle mériterait en France.

Revenons à nos moutons (ou plus précisément à ma conversion 3D) avec l’image à partir de laquelle j’ai travaillé :

Doctor Who en 3D dans 3D 10247378_514989738605720_1950369592705530817_n

Et voici ma conversion 3D ( lunettes 3D à filtres rouge et cyanlunette3d dans Tv):

doctor_who_in_3d_anaglyph_by_xmancyclops-d7ea6bz

Pour être franc, je me suis demandé comment rendre les nuages en 3D. J’ai un peu bricolé et le résultat me semble correct. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez.

Vous pouvez télécharger la 3D sur Deviantart.

New Mutants en 3D

Dimanche 23 mars 2014

Ça fait un petit moment que je n’ai pas fait de MAJ sur le blog. Voici une 3D que j’ai préparée sur tout le week-end (je n’ai pas avancé vite sur celle-là, c’est mon mode « turtle ») à partir d’un dessin d’Adam Kubert pour la série New Mutants qui traînait sur mon disque dur.

Voici l’image originale :

New Mutants en 3D dans 3D 1979922_506203222817705_1610053649_o

Et ma conversion 3D (lunettes 3D à filtres rouge et cyan) :

new_mutants_in_3d_anaglyph_by_xmancyclops-d7bbw4z dans 3D

Vous pouvez télécharger la 3D sur Deviantart.

Green Lantern en 3D

Samedi 8 mars 2014

Une petite 3D sur Green Lantern avant de m’attaquer à un petit article sur sa série animée. On retrouve ici au dessin Philip Tan qui reprend le titre au côté de Robert Venditti au scénario (Percy Jackson, X-O Manowar). Si vous êtes des lecteurs assidus de Green Lantern, vous reconnaîtrez ici la couverture du Green Lantern de ce mois-ci.

Voici tout d’abord le dessin original :

Green Lantern en 3D dans 3D 1961051_500184300086264_241585584_o

Et ma conversion 3D (lunettes 3D à filtres rouge et cyan) :

green_lantern_in_3d_anaglyph_by_xmancyclops-d79d3uc dans 3D

Vous pouvez télécharger la 3D sur Deviantart.

123456...19

Foyers des jeunes |
le blog vidéo de Jeff |
Ayasha la doguette sourde |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FAITES PART FETE
| Les jardins de la Régie
| laelpesi