Archive pour la catégorie 'tutoriels'

Images 3D à voir avec un miroir

Dimanche 23 août 2015

Depuis quelques jours, je suis en phase de tests pour une toute nouvelle technique de visionnage que je souhaite mettre en place sur mon blog : la 3D miroir. Cette technique va vous demander d’avoir un vrai équipement de pointe pour voir les images en 3D puisqu’il va vous falloir …

(Roulements de tambours)

… un simple miroir. Ou toute autre surface réfléchissante. Peu importe en fait. Pour info, j’ai utilisé l’écran de mon smartphone ou de ma tablette en guise de miroir. Cette technique est absolument géniale car elle ne nécessite absolument aucune paire de lunettes 3D (j’imagine que vous êtes beaucoup à ne pas avoir les bonnes lunettes chez vous) et contrairement à la technique du cross-eyes, vous n’avez pas à loucher comme un malade non-plus. Autre avantage non-négligeable, je pense arriver à vous proposer des conversions 3D dont les couleurs n’auront pas été altérées par les filtres de couleurs des lunettes à anaglyphe. Que les amateurs d’anaglyphe se rassurent, je n’envisage pas d’abandonner cette technique, les lunettes offrant un confort de visionnage que vous n’aurez pas avec un miroir.

Méthode de visionnage (source : http://taklyt-magic.blogspot.fr/2012/03/comment-visionner-des-images.html) :

Comme pour la vue parallèle, les images sont disposées côte-à-côte, mais l’une d’entre elle est retournée, dans l’exemple ci-dessous, l’image de gauche. En plaçant entre les yeux un miroir perpendiculairement à l’axe des images et en visant simplement l’image de droite l’oeil gauche est directement redirigé par le miroir vers l’image qui lui est destinée. Avantages: pas de technique compliquée, ne nécessite qu’un miroir ordinaire quelle que soit la taille et la qualité des images. Inconvénients: il faut bien viser et contrôler l’angle pour visualiser correctement l’image.

Images 3D à voir avec un miroir dans 3D schema4

Je vous mets quelques exemples d’images réalisées à partir d’anciennes conversions. A vos miroirs (j’aurais jamais cru écrire cette phrase un jour) !!!!

Ant-Man par Chris Samnee :

ant_man_3d_mirror_by_xmancyclops-d96pu7y dans tutoriels

Batman par Cafu :

batman_3d_mirror_by_xmancyclops-d96pv8o

X-Men par Lee Bermejo :

x_men_3d_mirror_by_xmancyclops-d96pvqy

Avengers par Adi Granov :

avengers_3d_mirror_by_xmancyclops-d96pwc3

Harry Potter par Mike Wieringo :

harry_potter_3d_mirror_by_xmancyclops-d96pwzd

Spider-Man 2099 par Laurent Sieurac :

spider_man_2099_3d_mirror_by_xmancyclops-d96pxit

Photonik, toujours par Laurent Sieurac :

photonik_3d_mirror_by_xmancyclops-d96py57

Spider-Man par Guillaume Prevost :

spider_man_3d_mirror_by_xmancyclops-d96pyr9

Star Wars par John Cassaday :

star_wars_3d_mirror_by_xmancyclops-d96pzfc

Superman par Barry Kitson :

superman_3d_mirror_by_xmancyclops-d96q050

Surtout n’hésitez pas à commenter, donner vos impressions, me communiquer vos difficultés de visionnage, etc … Comme je l’ai dit, tout ça est encore en expérimentation.

Vous pouvez me joindre via l’intermédiaire de ce blog ou par Facebook car je vais partager ce lien via les éditeurs comics. Merci pour vos éventuels retours.

Tutoriel sur les effets de jaillissement (Stereo Photo Maker) et nouvelle 3D sur les Gardiens de la Galaxie

Vendredi 15 août 2014

Bon ok, ça fait un très long titre. Souvenez-vous, il y a peu, j’expliquez à vous autres les moldus (c’est le terme officiel employé par ceux qui font de la conversion 3D envers ceux qui n’en font pas) comment faire une conversion 3D (cf mon tutoriel ici). Il me restait un petit point à vous expliquer mais je ne pouvait pas le faire sur la conversion 3D du dessin de Bryan Hitch : c’est le jaillissement, c’est à dire les éléments qu’on va faire « sortir » de l’écran. Pour les besoins de ce tuto, et aussi parce que ça m’amusait, j’ai procédé à une nouvelle conversion 3D, cette fois-ci sur un dessin de Nick Bradshaw pour la série Les Gardiens de la Galaxie.

Voici tout d’abord mon image originale :

GARGAL2013014cov-77d02

Je rappelle la technique. J’ouvre mon image sous GIMP et je dessine ma depthmap sur un nouveau calque. Il est important de réussir sa depthmap (si vous voulez des exemples de depthmaps, je vous conseille le groupe Depthmap sur Deviantart). Je n’oublie pas de la sauvegarder.

Tutoriel sur les effets de jaillissement (Stereo Photo Maker) et nouvelle 3D sur les Gardiens de la Galaxie dans 3D guardians_of_the_galaxy_bradshaw_depthmap_by_xmancyclops-d7uzzv0

Ensuite, avec Bas-Relief, je charge mon image originale et ma depthmap. Après avoir réglé la profondeur (ici, j’ai mis 6, c’est mieux de mettre un peu plus quand on veut faire du jaillissement parce que ce que vous aurez en jaillissement, vous le perdrez en profondeur), on fait la conversion 3D. Voici le résultat :

gotg3d

Voici un bref résumé de la technique de base qu’il vous faut maîtriser pour pouvoir aborder ce qui va suivre. Comme je l’explique, j’anticipe ce que je vais perdre en profondeur en exagérant l’effet de profondeur dès la conversion sous Bas-Relief. J’ai quelques traînées sur le côté mais je m’en suis occupé après cette étape, mais rien ne vous empêche de le faire maintenant si vous le souhaitez.

Quatrième étape (optionnelle) : Le jaillissement

On s’assure tout d’abord d’avoir téléchargé un troisième logiciel : Stereo Photo Maker. Ce logiciel est un peu le couteau suisse de la 3D et mérite qu’on s’y attarde plus, notamment si vous vous lancez dans la photo 3D avec deux photos prises en se décalant légèrement. Ici, on ne va utiliser que sa fonction de jaillissement (que j’avais découverte un peu au hasard). Il y a une notion que je dois quand même vous faire comprendre, c’est celle de la window violation (attachez bien vos ceintures !!!).

La window violation (ou violation de fenêtre) est l’erreur à ne pas commettre lorsqu’on fait de la 3D. En fait, on considère la fenêtre dans laquelle notre image apparaît (en gros les bords de l’image) comme un objet 3D. Donc tous les objets qui touchent les bords de l’image ne peuvent pas jaillir sinon ça crée une incohérence et un inconfort visuel. Sur l’image de Batman, mes premiers plans (Killer Croc et Joker) sont coupés par les bords de la fenêtre. Je ne peux donc pas les faire sortir. Si dès les premiers plans c’est impossible, il faut renoncer à faire du jaillissement. En revanche, sur l’image des Gardiens de La Galaxie, Rocket et Drax ne sont pas coupés par la fenêtre, je peux donc les faire ressortir. Mais le rayon du blaster de Star Lord est coupé par la fenêtre, donc ça sera ma limite au jaillissement. J’espère ne pas être confus car ce point est très important.

Bon, si vous êtes encore là, on commence par ouvrir Stereo Photo Maker. Une fois le programme ouvert, on clique sur File (oui, le programme est en anglais, mais bon il n’y a rien d’inabordable) puis sur open stereo image.

1

Une nouvelle fenêtre s’ouvre. On sélectionne notre conversion puis on clique sur Anaglyph (color) et on ouvre.

2

Les vues de l’oeil gauche et de l’oeil droit apparaissent. Pour repasser en anaglyphe couleur, on clique sur le bouton que j’ai entouré en rouge.

3

On est donc à nouveau en anaglyphe.

4

On clique ensuite sur Adjust puis sur Create PopUp Anaglyph.

5

Une nouvelle fenêtre s’ouvre avec dessus plein de réglages compliqués (ne me demandez pas, je suis moi-aussi largué sur tous ces réglages). On ne va s’intéresser qu’à l’aperçu de notre image ainsi qu’aux boutons juste au dessus. Je clique sur le bouton que j’ai cerclé de rouge à plusieurs reprises et je vérifie sur mon aperçu l’effet obtenu et que je ne suis pas en window violation. Dans le cas-présent, je suis allé jusqu’à ce que la valeur à côté de H position atteigne -13. Sachez que c’est réversible à tout moment en appuyant sur le bouton situé en haut à droite. Une fois satisfait du résultat vous cliquez sur OK.

6

Vérifiez à nouveau le résultat dans la fenêtre principale. Vous pouvez, si vous le souhaitez, mettre votre conversion 3D en plein écran en appuyant sur Entrée sur votre clavier. Vous ressortirez du mode plein écran par la même touche.

7

Il ne reste plus qu’à sauvegarder notre résultat. Cliquez sur File puis sur Save Stereo Image.

8

Un fenêtre s’ouvre. Sauvegardez votre image. Je recommande d’adopter le format .png pour une meilleure qualité.

9

Et voici mon résultat après avoir supprimer les trainées sur la droite :

guardians_of_the_galaxy_3d_2_by_xmancyclops-d7uk81e dans tutoriels

Voilà, c’est maintenant fini pour tout ce qui est tutoriel. J’espère que mon travail saura vous aider si vous souhaitez vous lancer dans la conversion 3D. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me laisser un commentaire ou à me contacter sur Deviantart. Vous pouvez d’ailleurs télécharger cette conversion 3D sur Deviantart si ça vous intéresse.

 

Tutoriel de conversion 3D nouvelle version (GIMP+Bas Relief)

Mercredi 30 juillet 2014

J’ai déjà écrit sur ce blog des tutoriels de conversion 3D mais cette version sera certainement celle qui rend le mieux compte de ma connaissance actuelle de ces logiciels. En effet, lors de mes précédents tutoriels, je commençais tout juste à explorer la conversion 3D et je n’avais pas encore toute la pratique que j’ai maintenant. Mais il est temps de dépoussiérer tout cela et de vous faire découvrir tous les mystères cachés derrière la conversion 3D (musique de suspense). Je vais donc prendre en exemple la conversion de la variant cover de Bryan Hitch du numéro 33 de Batman, mais il faut que vous sachiez que la méthode que je propose peut s’adapter à tout type d’image. Tout d’abord, faisons une petite vérification du matériel. Il vous faut tout d’abord un ordinateur (si vous lisez ce tutoriel sur votre smartphone, courez tout de suite vers votre ordinateur) et une paire de lunettes 3D (pas les Real3D ou autres utilisées dans les salles obscures) à filtre rouge et cyan Tutoriel de conversion 3D nouvelle version (GIMP+Bas Relief) dans 3D Lunette3DVideoDerniereSeance ainsi qu’une image à convertir. Voici la mienne qui est plutôt cool mais encore une fois, rien ne vous interdit de prendre une photo de Belle-Maman comme image de départ :

BATMAN-33-variant-cover-c381e

Avant de commencer, nous devons d’abord télécharger et installer GIMP (http://www.gimp.org/), un équivalent gratuit à Photoshop (d’ailleurs tous les logiciels avec lesquels je travaille sont gratuits). Nous voici enfin prêts.

Première étape : Dessiner la Depthmap

La quoi ? La Depthmap ou carte de profondeur. La depthmap est l’étape essentielle à la conversion 3D. En effet, la depthmap est un dessin qu’on va créer et qui va contenir toutes les indications de profondeur qu’on veut donner à notre conversion 3D. Réussir sa depthmap, c’est réussir sa 3D.

Tout d’abord, on va sur l’icone de notre image de départ, on fait un clic droit et on ouvre l’image sous GIMP.

1

GIMP démarre et nous ouvre notre image (c’est bon, tout le monde suit là ?).

On localise la fenêtre des calques et on clique dessus la petite icone pour ouvrir un nouveau calque.

2

Une nouvelle fenêtre apparaît. On sélectionne couleur de premier plan puis on valide.

3

Normalement à partir de cette étape, notre image est entièrement recouverte d’un calque noir. Ce calque sera amené à devenir notre depthmap.

Mais précisons tout d’abord ce qu’est une depthmap et comment ça fonctionne. La depthmap est un dessin constitué de couleurs noires, blanches ou grises et qui va servir à donner les indications de profondeurs à notre future 3D. Concrètement, toutes les parties en blanc seront au premier plan, celles en noire en arrière-plan et tous les gris intermédiaires serviront pour les plans intermédiaires (là, j’imagine que ça se corse un peu). Pour dessiner la depthmap, on va se servir de l’image d’origine comme guide. On commence par abaisser l’opacité du nouveau calque (pas entièrement hein) pour à nouveau apercevoir notre image d’origine. Vous pouvez aussi zoomer sur l’image avec la loupe pour mieux voir les détails.

4

A partir de la boite à outils, on clique sur l’outil de sélection libre pour sélectionner les parties de l’image qui nous intéressent. On remplit alors la partie sélectionnée avec une couleur ou un dégradé suivant la situation. Les outils correspondant à ces fonctions sont ceux qui seront les plus utilisés lors de l’élaboration de la depthmap.

5

Les petits carrés noir et blanc correspondent à la sélection de couleur. Cliquer sur l’un d’eux fait apparaître la fenêtre de modification de couleur. On modifiera surtout la couleur de premier plan. La couleur d’arrière plan sera essentiellement utilisée dans les dégradés. Attention, seuls les gris nous intéressent.

6

A partir de là on peut commencer à travailler. Dans un premier temps, j’ai sélectionné la main de Killer Croc qui est en premier plan et je recouvre ma sélection de couleur blanche.

7

Le dessin de la depthmap commence. N’oubliez pas de remettre la transparence à 100% avant de la sauvegarder le plus souvent possible car on n’est jamais à l’abri d’une coupure de courant qui vous fait perdre tout votre travail.

Voici les différentes étapes dans l’élaboration de ma depthmap :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

Bon ok, cette conversion est plutôt compliquée et implique quelques dégradés comme par exemple sur le corps du Joker. Les dégradés sont difficiles à utiliser pour des novices. On sélectionne une couleur pour la couleur de premier plan et on en sélectionne une autre pour la couleur d’arrière plan et on remplit la sélection avec un dégradé de ces deux couleurs. Ça permet de traiter de la profondeur d’un objet qui est sur plusieurs plans (ex : un sol, un mur, le bras de Phoenix Wright quand il pointe le coupable du doigt http://xmancyclops.deviantart.com/art/Ace-Attorney-3D-Anaglyph-3-338178791 etc …). Avec le temps, le dégradé sera l’un des nombreux outils que vous apprendrez à maîtriser pour mettre en valeur certains détails subtils de votre conversion 3D. J’en profite aussi pour ajouter que vous pouvez très bien faire votre depthmap sous Photoshop si vous possédez ce logiciel. J’ai néanmoins une préférence pour GIMP parce qu’il est gratuit tout en étant aussi performant que Photoshop.

Bon,maintenant que la depthmap est faite, on a passé le plus dur. Il est donc temps de réaliser notre conversion 3D.

Deuxième étape : La conversion en elle-même

Beaucoup utilisent GIMP ou Photoshop pour réaliser directement la conversion 3D mais personnellement je n’ai pas réussi à maîtriser cette méthode. Je vais plutôt vous recommander de faire votre conversion avec Bas-Relief et vous allez voir, c’est beaucoup plus simple car, à partir de là, on n’a plus de calques à gérer. Une fois que votre depthmap est correctement sauvegardée, vous pouvez fermer GIMP. A partir de là, on va utiliser Bas-Relief, un logiciel gratuit dans sa version démo. Pas d’inquiétude, la version démo sera suffisante pour le travail à faire et vous pouvez la garder sans limite de temps. Téléchargez tout d’abord Bas-Relief au lien suivant http://www.3dmix.com/eng/barelief.php, dézipper le tout où vous voulez puis lancez le programme. Une nouvelle fenêtre s’ouvre, signe que tout se passe bien. A partir de là, vous cliquez sur le premier open et vous chargez votre image originale (souvenez-vous, c’est la photo de Belle-Maman) puis sur le second open pour charger votre depthmap. Un peu plus bas, il y a toute une série de différents réglages. Celui qui est intéressant est celui qui commence par « parallax » car il concerne la profondeur de champs. Par défaut il est à 4 (en général, c’est suffisant) mais pour cette conversion je l’ai mis à 5. Une fois l’image chargée, la depthmap chargée et ce réglage fait si besoin est, il ne vous reste plus qu’à cliquer sur Anaglyph Image.

8

Une petite fenêtre s’ouvre pour vous proposer un choix (oui, je sais, choisir c’est l’angoisse) entre le mode colour, half colour ou grey. Le mode colour permettra de créer un anaglyphe sans toucher aux couleurs, le mode half colour permet d’atténuer certaines couleurs (notamment des rouge et bleu trop flashy qui rendraient la conversion 3D pas jolie à regarder avec vos lunettes 3D et qui font saigner les yeux) et le mode grey qui est un mode noir et blanc qu’on utilise si aucun des réglages précédents n’a convenu ou si on veut donner un côté rétro à sa conversion 3D. Très souvent, j’utilise le mode half colour mais pas cette fois-ci. Là je reste en full colour.

9

Il ne vous reste plus qu’à cliquer sur Save pour sauvegarder la conversion. Une fenêtre d’aperçu s’ouvre alors. Vous n’avez plus qu’à fermer Bas-Relief et à ouvrir votre conversion pour admirer le résultat.

hitchbat3d

Pour information, votre image n’est pas sauvegardée en .jpg mais en .tiff. Il s’agit d’un format haute résolution mais beaucoup de sites internet ne sont pas compatibles avec ce format. Moi, je convertis ces images en .png, un autre format haute résolution plus facilement accepté. Sachez aussi que si vous uploadez votre image sur Facebook, le site la reconnait mais il la convertit automatiquement en .jpg ce qui rendra votre image pixelisée et granuleuse. C’est pour cette raison que je n’aime pas poster directement mes conversions 3D sur Facebook et que je préfère Deviantart.

D’ailleurs, en parlant de qualité de conversion 3D, avez-vous remarqué ces traînées sur le côté gauche de mon image ? Ce n’est pas très beau quand même. Ça arrive parfois avec Bas-Relief et ça ne nous laisse pas d’autres solutions que couper un peu l’image si on veut les faire disparaître. Bon, ben c’est parti pour une troisième étape.

Troisième étape (optionnelle) : Se débarrasser des traînées

Bon, on va faire court : ces traînées sur le coté gauche, c’est moche. Cette étape est celle que j’aime pas faire car elle fait disparaître une partie de notre image mais elle est nécessaire dans le cas présent. Bien évidemment, si vous n’avez pas ces traînées sur la gauche, eh bien toutes mes félicitations, vous venez de faire votre première conversion 3D. Pour ceux qui les ont, on fait un clic droit sur notre image 3D et on l’ouvre avec GIMP.

10

On clique sur l’onglet image puis taille du canevas.

11

Une nouvelle fenêtre s’ouvre. On clique sur le symbole en forme de maillons de chaîne puis on réduit la largeur (l’unité exprimée ici est le pixel). Ici, je suis passé de 769 pixels de largeur à 737 pixels. Voici le résultat final :

batman_75th_anniversary_3d_conversion_by_xmancyclops-d7s8j8y dans tutoriels

Merci de m’avoir lu jusqu’au bout. Ce tutoriel a été entièrement réalisé par mes soins. Je vous invite à essayer de reproduire cette méthode chez vous et à me contacter par l’intermédiaire des commentaires pour toute difficulté rencontrée. Vos remarques ne pourront que m’aider à rendre ce tutoriel encore meilleur. Il me reste encore à évoquer les effets de jaillissements mais comme cette image ne s’y prêtait pas, ça fera l’objet d’un prochain tutoriel. Et surtout, n’oubliez pas une chose, faire de la conversion 3D, c’est fun, donc prenez du plaisir :-) .

Conversion 3D de New X-Men suivant deux méthodes

Lundi 26 novembre 2012

Je me suis amusé à passer mon dimanche après-midi à faire la conversion 3D d’une couverture de Frank Quitely pour New X-Men. Mon but était de pouvoir enfin tester la nouvelle version de Pure Anaglyphe dont le créateur, Michel Dobro, est venu vanté les mérites dans ces mêmes pages. Pour vraiment être honnête, j’ai donc fait la conversion deux fois, la première avec Pure Anaglyphe et la seconde avec le combo GIMP/Bas Relief.

On commence d’abord par l’image originale de Frank Quitely :

Conversion 3D de New X-Men suivant deux méthodes dans 3D new-x-men-135-cover

1. La méthode Pure Anaglyphe :

Voici le test longtemps promis à Michel Dobro, celui de Pure Anaglyphe nouvelle mouture v3.48. Très franchement, pour avoir longtemps utilisé les anciennes versions de Pure Anaglyphe, cette version leur est largement supérieure. Je commence par le gros point fort de cette mouture qui est son accessibilité aux néophytes déjà présente dans les anciennes versions. Pure Anaglyphe ancienne version est le programme avec lequel j’ai appris la 3D (beaucoup des 3D de ce blog ont été réalisées avec ce logiciel).

Les + : On passe de quatre niveaux de profondeur (sans compter le fond qui sera en noir) à sept donc on peut faire plus d’effets de profondeur et réaliser des conversions qui étaient jusque là impossible avec ce logiciel. La profondeur des conversions a été revu à la hausse pour une image beaucoup plus immersive. Et le tout reste très simple à utiliser. En plus, le mode vibration est plutôt sympa.

Les – : Ma tablette graphique n’a pas été prise en charge donc j’ai du utilisé la souris (bon ok tout le monde n’en a pas et moi-même j’en utilise une depuis peu donc ce n’est pas un argument). Sept niveaux de prondeur, c’est insuffisant par rapport à ce que propose GIMP ou Photoshop et en plus il n’y a pas d’effets de dégradé qui permet de faire des effets comme un sol ou le bras de Phoenix Wright dans une précédente conversion.

Bilan : Qu’on ne s’y trompe pas, Pure Anaglyphe est un excellent programme pour se faire les dents sur de la 3D. Simple, gratuit, en français et avec une notice très bien expliquée, on ne peut en plus qu’être impressionné lorsqu’on sait que ceci est le travail d’un seul homme. En plus, les améliorations sont vraiment conséquentes pour moi qui ai longtemps utilisé l’ancienne version du programme. N’hésitez pas à soutenir et faire connaitre ce logiciel. Vous pouvez le trouver à l’adresse suivante http://michel.dobro.free.fr/download.php?list.2.

Voici ma conversion réalisée avec ce logiciel (lunettes 3D rouge et cyan requises) :

new_x_men_pure_anaglyphe_conversion_by_xmancyclops-d5m8gtx dans tutoriels

2. La méthode GIMP/Bas Relief

Celle-ci est un peu ma méthode préférée du moment. J’avais essayé dans un premier temps de faire toute la conversion sous GIMP, un logiciel de retouche photo très complet, mais il y avait beaucoup trop de retouches à faire lorsque le couple stéréoscopique était obtenu. Depuis j’ai trouvé la solution en dessinant la map de profondeur sous GIMP et en faisant la conversion sous la version démo de Bas Relief, un logiciel russe (mais traduit en anglais).

Les + : 250 niveaux de profondeurs, des dégradés et il n’y a plus de retouches à faire. L’impression de profondeur est excellente.

Les – : Pour GIMP, impossible de s’y mettre sans connaitre quelques bases sous ce logiciel. Moi-même on m’a expliqué un peu le GIMP et j’ai du regarder quelques tutos vidéo. Pour Bas-Relief, les premiers plans de la conversion 3D ne « sortent » pas de l’écran ( dommage pour ceux qui aiment lorsque les 3D sautent aux yeux) et le logiciel fait quelques traces bleus.

Bilan : J’appelle cette méthode le « mode pro » de la 3D car il nécessite un certain nombre de prérequis. Ce n’est pas la méthode la plus facile d’accès mais les résultats sont souvent très satisfaisants. Bien évidemment, si l’on en croit le site de Michel Dobro, la prochaine version de Pure Anaglyphe pourrait redistribuer les cartes et, connaissant le talent du bonhomme, tout me porte à croire que ce sera vrai.

Voici ma conversion faite sous ces logiciels :

new_x_men_bas_relief_conversion_by_xmancyclops-d5m8hev

Au final, le choix de la méthode dépendra à la fois de vos connaissances en informatique tout autant que du résultat que vous voulez obtenir. Pure Anaglyphe rattrape les autres méthodes en terme d’impression de profondeur mais reste limité par ses sept niveaux de gris. Néanmoins, cette méthode reste à privilégier si vos connaissances des logiciels de dessin sont inexistantes. En revanche, si vous maniez un peu le GIMP, vous vous y retrouverez peut-être plus avec la seconde méthode.

Tutoriel conversion 3D sous GIMP

Mercredi 18 juillet 2012

Jusqu’à présent, je n’avais utilisé que Pure Anaglyphe pour faire des conversions 3D. Mais ce logiciel était assez limité et pendant ce temps-là, on pouvait voir un peu partout sur Internet des conversions faites avec GIMP ou Photoshop qui étaient de toute beauté. Malheureusement, il y a beaucoup de tutos pour Photoshop qui est payant et peu pour GIMP qui est gratuit. J’espère que ce tuto va permettre d’apporter une pierre à l’édifice. Tout d’abord, le lien pour télécharger GIMP.

Première étape : Dessiner la map de profondeur

Pour ce tutoriel, j’utilise pas mal de captures d’écran que j’ai annotées. La carte de profondeur est un dessin fait de nuances de couleurs allant du noir au blanc en passant par les différents gris qui permet de donner les indications de profondeurs au dessin. Le blanc est ce qui est près de nous et le noir ce qui est éloigné.

Tout d’abord, voici l’image à convertir :

Tutoriel conversion 3D sous GIMP dans 3D droite-197x300

On lance GIMP et on commence.

01-300x187 dans tutoriels

02-300x187

03-300x187

04-300x187

05-300x187

 

06-300x187

Pour dessiner la map, on utilise les différents outils de sélection pour sélectionner les différentes zones du dessin avec les outils de remplissage ou de dégradé pour les objets qui partent en oblique dans le dessin (comme l’immeuble ou éventuellement un sol dans certains dessins). Entre le noir et le blanc, il y a plus de 90 niveaux de gris. Voici les maps en différentes étapes suivies d’une map annotée.

map1-197x300

map2-197x300

map3-197x300

map-annotée-197x300

L’étape de la map de profondeur est la plus importante car elle déterminera la 3D à venir. Les indications de profondeur dépendent de l’interprétation qu’on fait du dessin d’origine. Tout n’est pas annoté sur la map mais j’espère que ce sera plus parlant pour vous. N’oublier pas sauvegarder votre map en remettant l’opacité à 100 % et en faisant Enregistrer sous.

07-300x187

08-300x187

09-300x187

Le résultat sera la vue de l’oeil droit. On peut sauvegarder le résultat sous le nom Droite (le dessin de départ sera la vue de l’oeil gauche). Ne faites pas attention à mes noms de fichier dans mes captures, je me suis trompé.

Voici le résultat obtenu :

gauche-197x300

Pas vraiment ce qu’on peut appeler un résultat nickel. Mais pas d’inquiétude, on est sur un logiciel de retouche d’image, avec l’outil gomme, l’outil de clonage et l’outil pinceau, on peut nettoyer un peu cette image.

Voici le résultat après « nettoyage » qu’on sauvegarde également sous le nom Droite 2 (et pas Gauche 2 comme dans mon exemple) :

gauche2-197x300

Deuxième étape : La conversion en anaglyphe.

Là, je vais me passer de commentaire car mes captures d’écran sont explicites.

10-300x187

11-300x187

12-300x187

13-300x187

14-300x187

15-300x187

16-300x187

17-300x187

18-300x187

19-300x187

20-300x187

21-300x187

Vous pouvez maintenant admirer le résultat avec vos lunettes 3D anaglyphe rouge et cyan (ce doit être à un euro l’unité sur Ebay) :

3d1-197x300

Bien évidemment, je suis à votre disposition pour toute question. N’hésitez pas à les poser dans la section commentaires.

 

Ace Attorney nouvelle 3D et explication de la technique du « surmapage »

Dimanche 27 novembre 2011

Par accident, j’ai trouvé comment faire pour ajouter plus de profondeur à mes 3D. J’étais en train de faire une 3D pour mon blog à partir d’un dessin du cartoon Avengers lorsque je fais une mauvaise manip. Je perd mon dessin original mais en attendant je me rends compte que ce que j’avais sauvegardé avait plus de profondeur que ce que je faisais habituellement en 3D. Je n’ai pas connaissance que ce que je vais vous décrire ait été décrit ailleurs sur internet. Cette technique s’appellera le « surmapage » faute de mieux.

Voici un exemple avec quelques explications sur comment faire un « surmapage » avec Pure Anaglyphe et sur la profondeur que ça peut apporter à une 3D. Tout d’abord je fais une 3D comme je l’ai expliqué sur cet article/tutoriel.

Voici mon image originale :

Ace Attorney nouvelle 3D et explication de la technique du

Et voici ma 3D :

pw3d dans manga

Habituellement, je m’arrete là. J’ai dessiné une map de profondeur et l’ai appliqué à mon dessin ce qui me donne ma 3D. Mais voici ce qu’il est maintenant possible de faire. Je clique sur le bouton 2D/3D de Pure Anaglyphe et je charge l’image 3D que je viens de créer puis je charge ma map de profondeur. Je sauvegarde le résultat en le nommant par exemple 3D2 ou un truc comme ça.

Et voici le résultat :

pw3d2 dans tutoriels

L’image ayant reçu une deuxième fois les indications de profondeurs apparait plus profonde. C’est ce que j’ai décidé d’appeler le surmapage. Cette technique permet donc de controler beaucoup plus la profondeur de champs d’une conversion 3D. Attention à ne pas en abuser car à chaque surmapage, l’image perd en résolution. Je suis en tout cas content car ça fait un moment que je cherche à controler la profondeur de mes conversions, quand bien même j’ai découvert cette technique par accident.

Vous pouvez télécharger la 3D au lien suivant sur Deviantart.

 

Justice League 3D avec map de profondeur.

Samedi 3 septembre 2011

Pour le tuto sur cette planche, voir ICI.

Un peu plus de 2h30 pour dessiner la map. Vous aurez d’abord la planche d’origine, puis exceptionnellement ma map de profondeur et enfin ma conversion finale en 3D à voir avec lunettes à filtres rouge et cyan.

jl3.jpg

jl1.bmp

jl3d1.jpg

Justice League 3D : Un aperçu (tutoriel de conversion 3D anaglyphe)

Samedi 3 septembre 2011

Voici une conversion 3D pas encore finie d’un dessin de Justice League de Jim Lee. J’espère finir avant la fin du week-end.

Pour mes conversions 3D, j’utilise un logiciel appelé Pure Anaglyphe. Je lance le logiciel et je clique sur « dessiner une map ». Je charge mon dessin et je colorie les différents plans du dessin que je veux mettre en relief. Ce logiciel permet de mettre en relief 4 plans différents et un fond. Pour l’instant, je n’ai fait que le premier plan.

Le 1er plan est en blanc, les autres plans seront en dégradé de gris, le noir c’est le fond du dessin ou le 5ème plan. Par défaut, tous les éléments sont au 5ème plan. Le noir va donc servir uniquement si une erreur a été commise dans la map de profondeur.

jl2.bmp

J’appuie sur escape et je sauvegarde ma map. Puis je fais 2D›3D. Je charge le dessin à convertir puis ma map et me voici avec un dessin en 3D à voir avec des lunettes 3D en carton avec des filtres colorés rouge et cyan. Je fais « sauve jpg » et le travail est fini.

jl3d.jpg

Bon là ce n’est pas encore fini mais j’y travaille. Promis juré !!!

MAJ : Conversion fini au lien suivant ICI.
En parlant conversion 3D, il y a toujours mon petit Turok qui en compétition sur Facebook pour le concours de poster Valiant. La date limite approche (5 sept) et j’ai plus que jamais besoin de vos votes.

Pour voter,  allez à la page Valiant au lien suivant https://www.facebook.com/ValiantComics et vous faites « j’aime » sur cette page.

Puis vous pouvez voter pour mon dessin 3D de Turok en faisant « j’aime » au lien suivant  https://www.facebook.com/photo.php?f…5648661&type=1.

Et n’oubliez pas non plus la contribution de comics-place, deuxième français en compétition, en faisant « j’aime » sur sa contribution au lien suivant  https://www.facebook.com/photo.php?f…5648661&type=1.

Foyers des jeunes |
le blog vidéo de Jeff |
Ayasha la doguette sourde |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FAITES PART FETE
| Les jardins de la Régie
| laelpesi